Yoga et méditation pourraient rendre plus égocentrique

Yoga et méditation pourraient rendre plus égocentrique

Yoga et méditation, voilà deux pratiques qui ont le vent en poupe en Occident depuis plusieurs décennies déjà. Et si on ne cesse de vanter leurs vertus, il se pourrait bien aujourd'hui qu'un défaut vienne de leur être trouvé.

Une équipe de chercheurs de l'Université de Southampton en Angleterre a ainsi publié en mai 2018 les résultats de son étude portant sur le lien entre gonflement de l’ego et pratique régulière du yoga et de la méditation.

Ils ont en effet tenu à vérifier une théorie développée par William James, psychologue et philosophe américain, selon laquelle la pratique répétée d'une activité aurait pour conséquence de développer une grande estime de soi. Mais cela est-il aussi vrai pour le yoga et la méditation, deux pratiques qui, à l'origine, devaient nous permettre de prendre de la distance avec nous-mêmes et de nous ouvrir aux autres ?

La réponse est oui, la théorie de William James se vérifie ici aussi ! Pour en arriver à cette conclusion, les chercheurs ont réalisé deux expériences. Ils ont suivi pendant 15 semaines un groupe de 93 adeptes du yoga et évalué leur égocentrisme et leur estime personnelle juste après une séance et en dehors. La deuxième expérience a permis de suivre 162 personnes pratiquant la méditation sur une période de 4 semaines.

Et les résultats sont donc sans appel. Après une séance de méditation ou de yoga, les participants se révélaient être plus égocentriques. Les chercheurs assurent ainsi que la pratique du yoga et de la méditation ne diminue en rien l’ego. Elle boosterait au contraire l'estime de soi.

Faut-il pour autant arrêter de s'adonner à ces activités ? Pas si sûr... Peut-être devrions-nous simplement prendre garde à ne pas nous perdre dans notre "quête de soi" et nous souvenir que le yoga et la méditation devraient également nous permettre de nous connecter à un grand tout, dont nous ne sommes pas le centre.

Par Carole Guidon

Publié le