Fumer chez soi nuit aux animaux de compagnie

Publié le , par Anaïs Sybellas
Fumer chez soi nuit aux animaux de compagnie
Photo: 123RF

Le tabagisme passif est reconnu comme étant dangereux, notamment pour les enfants. Mais c’est également le cas pour les animaux de compagnie.

L’université de Glasgow, en Écosse, a récemment publié une étude démontrant les effets négatifs du tabagisme passif sur les animaux de compagnie. L’Institut vétérinaire de l’université explique notamment qu’un environnement enfumé peut accroître les risques de maladies pulmonaires et vasculaires, ainsi que de cancers, chez nos amis à poils et à plumes.

Les chiens et les chats sont les premières victimes du tabagisme passif. Après avoir été castrés, certains d’entre eux peuvent ainsi connaître une importante prise de poids, qui serait le résultat d’une trop grande exposition à la fumée. Car non seulement chiens et chats inhalent la fumée, mais elle se dépose également sur leur pelage avant d'être ingérée lors de la toilette, avec tous les composants toxiques qu’elle contient.

De même, une pièce enfumée peut endommager le système respiratoire d’un chat, d’un chien, mais également d’un oiseau ou d’un hamster. La fumée peut également provoquer des irritations oculaires.

Comme pour les enfants, il est donc important de préserver son animal du tabac en ne l’exposant pas à la fumée ou en gardant une maison aérée, afin d’améliorer ses conditions de vie et d’éviter tout risque de maladie.