Le flexitarisme, pour une alimentation plus souple

Entre végétariens, végétaliens, végans, crudivores et autres, il est facile de se sentir en marge, voire coupable de ne pas faire plus pour préserver les conditions de vie des animaux. Le flexitarisme permet la mise en place d'une alimentation plus souple, correspondant à un nouveau courant de pensée.

Le flexitarisme, pour une alimentation plus souple

Vous vous sentez proche de la cause animale, mais l'extrémisme du véganisme vous fait peur et vous ne vous sentez pas capable de suivre à la lettre ses préceptes ? Qu'à cela ne tienne, le flexitarisme est fait pour vous !

Une alimentation responsable

Le flexitarisme, c'est un mode d'alimentation semi-végétarien. Si viande, poisson et produits animaux y sont le plus souvent prescrits, ils ne sont pas totalement bannis pour autant et des écarts occasionnels sont acceptés et revendiqués.

C'est avant tout une prise de conscience des souffrances animales, et des dangers d'une alimentation trop carnivore (oxydation et risques de maladies cardio-vasculaires), amenant à une réduction importante de la consommation de viande, sans pour autant s'enfermer dans des principes rigides qui peuvent être parfois difficiles à suivre au quotidien.

Une méthode pour tous

Le flexitarisme peut être une première étape vers un mode d'alimentation végétarien, une sorte de pallier intermédiaire permettant de s'acclimater en douceur à un changement d'alimentation.

Cela peut également être un mode d'alimentation pour les femmes enceintes qui ne mangent pas de viande habituellement, ou pour les personnes tentées par le végétarisme mais qui ne peuvent pas l'être pour des raisons médicales.

Il peut aussi être bénéfique aux enfants en leur permettant de manger de tout sans se priver, raisonnablement.

Comment débuter ?

Devenir flexitarien n'est pas très compliqué. Il suffit d'arrêter d'acheter systématiquement de la viande, du poisson et des œufs et de privilégier les légumes et les céréales.

Les noix et les graines, très riches en protéines, vous aideront à compenser le manque produit par l'arrêt de la viande. Le soja et le tofu peuvent également devenir vos meilleurs alliés.

Une alimentation végétarienne est donc mise en place à la maison, où les produits laitiers peuvent toutefois être consommés. Il est cependant facile de remplacer les yaourts et le lait par des produits végétaux, au soja, mais aussi au lait de riz ou au lait d'avoine, si vous souhaitez aller plus loin.

La viande et le poisson seront ainsi gardés pour des circonstances spéciales, telles un restaurant, un dîner entre amis ou les fêtes de fin d'année.  L'objectif est de prendre conscience des enjeux environnementaux et de modifier son alimentation en fonction, tout en acceptant un compromis de temps à autre.

Par

Publié le

A lire ailleurs