La maison sur pilotis en Thaïlande

Bien qu'elle soit présente un peu partout en Asie du sud-est, la maison sur pilotis de Thaïlande possède toutefois son propre style, qui peut varier selon la région du pays dans laquelle elle se trouve. Cet habitat conçu pour protéger ses occupants contre les aléas du climat, la faune locale ou la saleté, a disparu peu à peu du paysage dans les grandes villes, mais il connaît un regain de popularité ces dernières années.

La maison sur pilotis en ThaïlandePhoto : Michael Coghlan

Les maisons surélevées en Thaïlande se retrouvent dans toutes les régions du Pays du sourire, avec des caractéristiques architecturales qui diffèrent un peu d'une zone à l'autre. Toutefois, les pilotis représentent la norme et ils ont plusieurs objectifs : protection contre les aléas du climat, isolation contre les insectes et autres nuisibles, espace de stockage pour les véhicules…

Découvrons ensemble les traditionnelles maisons sur pilotis de Thaïlande et leur disposition atypique.

Les maisons sur pilotis, entre protection et bien-être

La Thaïlande est un pays très humide par endroit, constitué de canaux et de fleuves. Si ces voies navigables ont longtemps servi aux transports de marchandises, elles ont peu à peu, dans les grandes villes, été recouvertes de béton ou d'habitats modernes, et celles qui restent à l'air libre sont utilisées comme routes qu'on parcourt en taxi-boat.

Ce paysage a obligé les habitants à concevoir des maisons adaptées aux particularités de ce relief, et la surélévation des habitats traditionnels s'est imposée comme une évidence. Les maisons sur pilotis de Thaïlande sont conçues pour protéger leurs habitants contre les inondations fréquentes et les crues violentes durant la période des moussons. Plusieurs piliers en bois – leur nombre varie selon la superficie de l'habitation – soutiennent ces structures, les isolant du sol, ce qui assure que l'eau ne viendra pas les ravager.

Cette surélévation est aussi une manière d'éviter que des insectes ou autres reptiles n'entrent dans la maison, c'est une protection supplémentaire contre les cambriolages et l'espace vide situé sous la zone de vie surélevée peut servir de parking pour les véhicules ou d'espace de stockage. C'est aussi ici qu'on peut profiter d'une bonne sieste, à l'abri du soleil !

maison thailandaise

Les spécificités de l'habitat traditionnel thaïlandais

La maison sur pilotis thaïlandaise se caractérise par sa construction en bois et en bambou, des ressources très présentes dans le pays au XIXe siècle qui permettaient de construire un habitat solide à moindre coût. Elle dispose d'un toit très pentu, qui favorise l'écoulement rapide des eaux en période de fortes pluies et qui peut parfois être renforcé avec des feuilles tressées ou des herbes, pour une meilleure étanchéité.

Parmi les points les plus importants de ces structures, on trouve la circulation de l'air, capitale dans un pays chaud et très humide comme peut l'être la Thaïlande. Plusieurs ouvertures laissent passer l'air, sur le devant du toit, mais aussi à travers les fenêtres et les portes qui ne se ferment qu'avec un système de volet en bois ou de panneaux amovibles. Ces mêmes panneaux permettent d'ailleurs de modeler la maison en fonction de l'utilisation d'une pièce ou du nombre d'occupants du foyer, ce qui s'avère très pratique lorsque la famille s'agrandit, dans un système familial où plusieurs générations occupent, aujourd'hui encore, le même habitat.

L'accès au premier étage se fait via un escalier extérieur dans les maisons sur pilotis les plus avancées, ou par le biais d'une simple échelle de bois dans les zones les plus pauvres. Un petit balcon ou une terrasse couverte peut entourer le logement, mais en règle générale, on arrive directement dans la pièce à vivre centrale.

À l'intérieur, des nattes servent de couches et les différents compartiments modulables forment les pièces de vie. Parfois, une cuisine peut équiper la maison sur pilotis, même si elle est le plus souvent située à l'extérieur, pour ne pas accroître la chaleur du logement.

maison thailandaise

Un type de construction qui revient à la mode ?

Ces maisons sur pilotis font partie du patrimoine architectural thaïlandais et on en croise encore aujourd'hui en milieu rural. Mais le développement des villes et le comblement des canaux ont entraîné l'arrêt de leur construction, tandis que les forêts qui disparaissent et l'économie globale qui ignore l'environnement rendent ce type d'habitat obsolète et plus coûteux que par le passé.

Toutefois, ces maisons traditionnelles sont proposées aux touristes, qui apprécient l'expérience atypique qu'elles offrent, et certains architectes tentent de promouvoir cette culture du pilotis pour ne pas voir cette tradition s'éteindre. À Bangkok, on peut notamment visiter la Maison de Jim Thompson, un musée qui rend hommage à ces constructions et à l'art thaïlandais en général.

Photos : Basil & Tracy Brooks / Lauren Parnell Marino

Par

Publié le

A lire ailleurs