La maison traditionnelle japonaise et son minimalisme

Les maisons traditionnelles du Japon sont associées à l'image qu'on se fait du pays, puisqu'on les retrouve sur les estampes nippones, dans les films d'époque et qu'on peut encore les admirer dans certains endroits. Leur minimalisme, leur conception en bois et leurs caractéristiques les rendent uniques au monde et elles sont une source d'inspiration pour la décoration intérieure des habitats occidentaux.

La maison traditionnelle japonaise et son minimalisme

Au Japon, les villes sont désormais garnies de buildings de béton et de constructions imposantes, mais on tombe parfois, au détour d'une ruelle, sur une maison traditionnelle.

Encore très présentes dans les campagnes et dans certaines zones préservées, ces habitations de bois subliment le paysage et sont dotées de caractéristiques qui les rendent très agréables à vivre.


Les maisons japonaises, entre villes et campagnes

La maison japonaise fut longtemps réservée aux plus modestes des habitants de l'archipel, ce qui explique leur construction en matières premières simples comme le bois, le bambou ou l'argile, qui prolifèrent au Japon.

Si dès le 19e siècle, le style occidental se fait une place dans l'architecture des maisons nippones, la maison traditionnelle ne disparaît pas totalement, en particulier dans les campagnes du pays où elle est encore majoritaire. Dans les villes, elle laisse rapidement sa place à des édifices plus solides – pour résister aux tremblements de terre fréquents – et surtout moins inflammables. La ville de Edo (ancien nom de Tokyo) fut touchée par plusieurs incendies énormes qui ravagèrent la ville, et ces maisons de bois et de papier, proches les unes des autres, ont favorisé la propagation des flammes, causant de très nombreuses victimes à chaque fois.

Les habitations japonaises qui conservent le style traditionnel – et qui influencent encore la déco d'intérieur – restent toutefois très prisées, car elles offrent une douceur de vivre qu'aucun appartement moderne ne saurait apporter.

Les caractéristiques de l'habitat traditionnel nippon

L'extérieur des maisons traditionnelles japonaises est conçu en bois, qui sert d'isolant et qui permet de ne pas renier un principe cher aux habitants du Japon : la proximité avec la nature. D'ailleurs, la plupart de ces maisons sont pourvues d'un jardin zen, qui fait la jonction entre la nature environnante et l'intérieur de l'habitation. Les toits de tuiles noires et les gouttières sculptées sont des éléments présents sur la plupart des bâtisses, rappelant parfois l'architecture des châteaux de l'archipel.

maison japonaise

Quand on pénètre dans une maison japonaise, on découvre le genkan, un petit hall d'entrée dans lequel le visiteur est amené à se déchausser. C'est la tradition, et la règle veut que vous placiez vos chaussures en direction de la sortie pour être prêt à partir.

Les différentes pièces de l'intérieur sont séparées par des parois coulissantes, en bois avec des panneaux de papiers washi qui laissent passer la lumière, tout en assurant l'isolation de la maison. Cela répond également à un principe de flexibilité, permettant d'agrandir ou de modeler l'environnement pour l'adapter au nombre de convives et à la situation : repas, réunion ou sommeil.

Des couloirs permettent de se déplacer dans les plus grands habitats et ils bordent souvent l'extérieur, donnant un accès rapide au jardin. Quand on fait glisser les parois, la nature est ainsi toute proche.

Le tatami est le revêtement de sol traditionnel, et il sert également d'unité de mesure de la superficie d'une pièce. Il s'agit de nattes tressées composées de paille de riz et d'autres éléments végétaux, offrant un grand confort à celui qui les foule. On s'y assoit, on y mange et on y dort, car c'est à même le sol que les futons sont installés quand vient l'heure de se coucher.

Avec leur fabrication en matériaux naturels, le peu de meuble qu'elles contiennent et le calme qui en émane, ces demeures possèdent une atmosphère qui invite à l'apaisement.

maison japonaise

Où admirer les plus belles maisons japonaises ?

Certaines des villes les plus touristiques du Japon sont célèbres pour leurs quartiers traditionnels – Kyoto en tête – et permettent aux visiteurs d'admirer de magnifiques maisons japonaises du passé, souvent transformées en auberges (les célèbres Ryokan) ou en restaurants.

On peut y dormir, pour une expérience dépaysante et relaxante, avec bien souvent la possibilité de profiter du bain à la japonaise et de prendre part au Kaiseki, un repas composé d'une dizaine de petits plats savoureux servis quasi exclusivement dans ces habitats traditionnels.

Si les grandes métropoles du Japon possèdent encore des maisons en bois par endroit – paradoxalement habitées par les citoyens les plus pauvres – c'est bien dans les campagnes que vous croiserez les plus beaux exemples de cette architecture symbolique.

Par

Publié le

A lire ailleurs