Comment bien choisir ses colocataires

Si vous avez regardé la série "Friends" une centaine de fois et que l'idée de partager votre logement vous fait rêver, il convient de faire quand même attention à bien choisir ceux qui vont partager votre vie.

Comment bien choisir ses colocataires

Que ce soit pour avoir un logement plus grand, pour ne pas être seul ou pour rencontrer des gens en arrivant dans une nouvelle ville, les raisons de faire de la colocation sont nombreuses. Pourtant, si l'expérience peut être très positive, il est important de prendre quelques précautions pour que cela ne tourne pas au cauchemar.

Les bonnes questions à se poser

Tout d'abord, vous devez vous demander ce que vous attendez de vos colocataires. Quelqu'un pour partager les factures ? Une personne avec qui discuter ? Un véritable ami dans votre vie ? Selon les attentes que vous avez, vos critères ne seront pas les mêmes. Mais quoi qu'il en soit, mieux vaut trouver quelqu'un avec qui vous pouvez cohabiter.

Même si vous êtes d'une grande tolérance, il y a forcément des choses qui vous agacent : vaisselle non lavée, vêtements qui trainent, musique bruyante… Faites la liste de ce qui vous dérange le plus au quotidien, et interrogez vos éventuels futurs colocataires sur ces points. Bien sûr, un bon feeling est important, mais rappelez-vous que vous verrez cette personne tous les jours. Un bon sens de l'humour compense-t-il vraiment une salle de bains occupée pendant une heure tous les matins ?

Un autre point important à ne pas négliger est l'aspect financier. Selon le contrat que vous signez (par exemple une clause de solidarité), vous pouvez vous retrouver à devoir payer la part de votre ou de vos colocataires. Prenez donc des références si possible, et demandez s'il y a un garant. Mieux vaut éviter les mauvaises surprises.

Choisir de faire de la colocation avec un ami peut être quitte ou double. Cela peut renforcer une amitié tout comme cela peut lui faire subir de vrais dommages. Si vous le pouvez, faites un test avant, en vacances par exemple. Dans tous les cas, il est important de se connaitre suffisamment bien pour savoir ce que l'on peut accepter ou non.

Les règles de vie à instaurer

Lorsque vous discutez avec vos futurs colocataires, pensez à leur demander comment ils voient le quotidien dans son aspect le plus terre à terre : gestion des tâches ménagères, courses, niveau sonore toléré… Tous ces petits détails qui peuvent paraître de prime abord triviaux sont importants au quotidien, et peuvent transformer une parfaite entente en véritable guerre des tranchées.

N'hésitez pas à faire un tableau pour simplifier les choses : Lundi X fait la vaisselle, Mardi Y passe l'aspirateur, etc… Si vous devez travailler de chez vous, votre colocataire peut-il le prendre en compte ? Ou réciproquement, pourrez-vous réduire le volume s'il a besoin de calme ? Mieux vaut également vous demander comment gérer l'espace commun en cas de soirées, qu'il s'agisse de vos amis ou des siens.

Il n'est bien sûr pas nécessaire de faire des règles sur tout, mais il est important de communiquer sur ce que l'on veut et ce que l'on ne veut pas. Comme dans toute relation, la communication est clé. Vous devez sentir que votre colocataire est prêt à vous écouter et à prendre en compte ce que vous dites, tout comme vous devez être prêt à le faire pour lui.

Que faire en cas de problème ?

Il existe malheureusement des situations où la communication n'est plus possible. Si vous avez tout essayé en vain pour régler le problème à l'amiable, force vous sera de vous référer à une tierce personne. Ce n'est pas toujours évident car la colocation est peu réglementée. Selon la gravité de la situation, votre propriétaire, un médiateur ou un conciliateur peuvent vous aider et vous conseiller. En cas de problème plus sérieux, un tribunal d'instance peut être saisi.

>> A LIRE AUSSI : Ce que vous ignorez (peut-être) sur la colocation

Publié le 28/01/2016, par Anaïs Sybellas

"J'aime citer Goethe : Quoique tu rêves d'entreprendre, commence-le. L'audace a du génie, du pouvoir, de la magie."