Connaissez-vous l'impact carbone de votre repas ?

Publié le , par Anaïs Sybellas
Connaissez-vous l'impact carbone de votre repas ?

Quand on parle d’empreinte carbone, on pense d’abord aux avions, aux voitures ou aux usines, pointés du doigt pour la pollution qu’ils engendrent. Pourtant, l’empreinte carbone se joue aussi dans votre assiette. L’association “Bon pour le climat” a fait le pari audacieux de s’attaquer à la pollution générée par votre assiette. Un calculateur a ainsi été créé pour déterminer l’impact carbone de vos repas.

Sans surprise, viande et poisson ont mauvaise presse, et s’il n’est pas nécessaire de devenir végan, mieux vaut limiter votre consommation. Il en va de même pour les laitages (yaourts et fromage). En règle générale, tous les aliments transformés ont nécessité de l’énergie, et ont donc un impact plus important sur l’environnement.

Pour les fruits et légumes, attention à leur provenance ! Mieux vaut acheter des produits locaux que des produits qui viennent du bout du monde, même s’ils sont moins chers. Alors reposez cet ananas ou cette mangue qui vous font de l’œil, et prenez plutôt des poires ou des abricots cultivés localement. Il est également important de consommer des fruits et légumes de saison, la culture sous serre étant très énergivore.

Évidemment, mieux vaut privilégier le bio, pour éviter les pesticides, mais le porte-monnaie ne suit pas toujours ! Rien ne vous empêche toutefois de faire pousser vos propres fruits et légumes. Quant aux féculents, ils sont à conserver à tous les repas.

Mais l’impact carbone d’un repas commence aussi au moment de faire les courses. Mieux vaut éviter sacs plastique et emballages, qui ont nécessité de l’énergie pour être fabriqués et en nécessiteront encore pour être détruits ou recyclés. Prenez plutôt votre cabas et privilégiez le vrac. Et pour que ce soit encore plus efficace, évitez les sacs en papier fournis pour les produits en vrac et prenez des sacs en tissu ou des bocaux en verre. Idem pour le pain : avez-vous vraiment besoin de son emballage papier ? Vous pouvez le ranger lui aussi dans un sac en tissu, ou apporter une serviette dans lequel l’emballer.

Côté boisson, on évite les bouteilles en plastique et on se met à l’eau du robinet. C’est l’occasion d’utiliser cette jolie carafe qui traîne depuis des années dans votre placard !

Pour calculer votre empreinte carbone, c’est sur ce site que ça se passe.