Le Tote Bag, un sac pas si écologique qu'on ne le pense

Le Tote Bag, un sac pas si écologique qu'on ne le pense Photo: Greta Hoffman

Devenu un véritable phénomène de mode, porté par les hommes et les femmes, le tote bag semblait être une alternative écologique aux sacs en plastique. Hélas, il est loin d’être aussi écolo qu’on ne le pensait.

Pratique pour faire les courses, confortable et relativement résistant, le tote bag a submergé le monde en quelques années, devenant à la fois un accessoire de mode, un compagnon de shopping et même le remplaçant du sac à main pour certains. De leur côté, les boutiques en ont fait un outil marketing, offrant souvent ce petit sac de toile siglé de leur logo à leurs clients les plus fidèles, sous couvert d’écologie. Ses deux anses, très pratiques, permettent de le porter aisément à l'épaule.

Mais plusieurs études viennent rebattre les cartes et mettre à mal les vertus écologiques du tote bag. En cause, les ressources nécessaires pour la fabrication du coton, très gourmand en eau et en terre fertile, l’utilisation trop brève qu’en font les consommateurs, qui ont tendance à les collectionner et à en posséder plusieurs, ainsi que les difficultés à recycler ce petit sac.

Une étude menée par l’université de technologie de Nanyang, à Singapour, montre qu’un sac en plastique polypropylène non tissé reste l’option la plus écologique, à condition qu’on l’utilise 50 fois. Pour le même nombre d’utilisations, le tote bag serait 10 fois plus polluant ! Un constat partagé par le ministère danois de l’Environnement et de l’Alimentation, dans un rapport publié en 2018, qui estime qu’il faudrait utiliser ce sac en coton entre 7 000 fois (pour du coton classique) et 20 000 fois (pour un sac en coton Bio, devenu rare face à la demande croissante) pendant 45 ans, pour compenser l’impact de sa production.

L’autre souci majeur, c’est la consommation que l’on fait de ces sacs de toile. Faciles à obtenir et souvent peu onéreux, ils ont tendance à s’entasser dans nos placards et à prendre la poussière après quelques utilisations. Ils sont d'ailleurs bien vite remplacés par de nouveaux modèles obtenus en cadeaux ou achetés pour leurs motifs colorés ou les messages imprimés qu’ils arborent.

Et le souci qui en découle, c’est qu’ils sont difficilement recyclables. Les imprimés sont composés de PVC et de colorants, ce qui empêche de les recycler. Il faudrait donc découper les motifs avant de convertir le vieux coton en matière nouvelle, ce qui reste toutefois assez énergivore.

La solution, pour les adeptes du tote bag ? Choisir son modèle favori et l’utiliser le plus longtemps possible, pour être plus écolo au quotidien !

Par

Publié le

A lire ailleurs