Un déshumidificateur pour un air plus sain

Déshumidifier l'air d'un logement peut s'avérer particulièrement nécessaire. Il suffit de savoir comment estimer l'humidité de l'air ambiant, quels remèdes naturels sont facilement accessibles, et dans quels cas l'on peut se permettre d'acheter un déshumidificateur.

Un déshumidificateur pour un air plus sain

Que l'on habite dans un appartement ou une maison, il est capital d'entretenir un bon taux d'humidité dans l'air. Si la solution de facilité semble être l'utilisation d'un déshumidificateur, n'hésitez pas à aller voir du côté des solutions naturelles et économiques.

La mesure de l'humidité

Le premier réflexe à avoir est d'acheter un hygromètre. Ce petit appareil vous permettra de tester le taux d'humidité relative (HR) dans votre logement. On estime que le taux optimal se situe entre 40% et 60%. Au-dessus, l'air est trop humide, et il faut déshumidifier votre logement.

Si cet instrument bon marché ne vous intéresse pas, vous pouvez aussi vous rendre compte par vous-même du taux d'humidité chez vous. Votre nez coule souvent au réveil ? Des traces de moisissures apparaissent sur les murs ? C'est qu'il vous faut déshumidifier votre logement. Cette humidité ambiante peut être la conséquence d'une mauvaise isolation des murs extérieurs, du manque d'aération, d'une ventilation insuffisante dans la cuisine ou la salle de bains, ou même du fait que vous faîtes sécher votre linge à l'intérieur.

Les déshumidificateurs naturels

Si vous vous reconnaissez dans ces situations, il est temps de retrousser les manches et de redonner à votre logement un air respirable. Pour cela, il existe des solutions naturelles et pratiques qui vous permettront de faire de précieuses économies.

Le gros sel, par exemple, a l'avantage d'absorber l'humidité. Vous pouvez en placer 150 grammes dans un bol et laisser celui-ci 3 à 4 jours sur une étagère. N'hésitez pas à réitérer l'opération si le résultat ne vous satisfait pas ! En passant le gros sel 15 minutes au four à 50°C, il sera réutilisable plusieurs fois.

Vous pouvez également tenter de remplir le fond d'une bassine à l'aide de chaux vive, puis la recouvrir d'un couvercle perforé. La bonne astuce se trouve dans le fait que la chaux vive a les mêmes effets absorbants que le plâtre, sans en subir les multiples contraintes.

Enfin, renseignez-vous auprès de votre fleuriste préféré. Celui-ci pourra en effet vous conseiller certaines plantes d'intérieur qui baissent naturellement le taux d'humidité dans l'air.

Le déshumidificateur, rempart entre les moisissures et vous

Néanmoins, les solutions présentées ci-dessus ont l'inconvénient commun d'être uniquement temporaires. Si le problème persiste, la meilleure chose à faire est encore d'acheter un déshumidificateur. Qu'il soit électrique ou sous forme de bac contenant des cristaux absorbeurs, ce système va tout simplement séparer l'air et l'eau.

Dans le cas d'un appareil électrique, l'air est alors traité tandis que l'eau est récupérée dans un récipient. Il n'y a besoin d'aucun entretien particulier et tout cela est très facile d'utilisation : il suffit de brancher l'appareil et d'apprécier la purification de l'air !

Pourtant, les déshumidificateurs d'air présentent plusieurs inconvénients de taille. Tout d'abord, ils ne traitent pas directement la cause du problème, mais seulement ses conséquences. Un souci d'humidité a bien souvent des racines profondes qu'il faut absolument rechercher. De plus, l'utilisation d'un tel appareil coûte cher en électricité, et il faut donc bien faire attention à la note. Enfin, le bruit de fond ambiant est assez important et rapidement désagréable, surtout la nuit : on l'estime de 20 à 30 dB selon les modèles.

Publié le 03/10/2018, par Thibaud Potron

"L'écriture est plus qu'un gagne-pain, c'est une véritable passion que j'aime partager avec mes lecteurs. Mes histoires deviennent vos histoires !"