Location : attention aux frais

Tout le monde rêve d'être propriétaire mais tout le monde n'en a pas forcément les moyens. Alors le principe de la location permet de se loger rapidement et à moindre coût. Pourtant, louer son logement entraîne de nombreux frais en plus du loyer. Voici le tour des dépenses à prévoir avant de se lancer dans l'aventure.

Location : attention aux frais

La commission de l'agence

Si vous avez trouvé votre location par l'intermédiaire d'un professionnel de l'immobilier, celui-ci a droit à une commission, dès lors qu'il vous a mis en contact avec le propriétaire du logement et que vous avez signé le bail. Cette commission est fixée librement par le professionnel, mais son mode de calcul doit être affiché dans ses bureaux.

Elle doit en outre être partagée par moitié entre vous et le propriétaire-bailleur. Si le professionnel se charge en plus de rédiger le contrat de location, les frais seront également partagés avec le propriétaire, par moitié.

Attention aux pseudo-agences qui vous demandent de l'argent pour vous donner les coordonnées d'un bâilleur. L'annonce est parfois périmée au moment où vous contactez le propriétaire et vous faites chou blanc en ayant perdu de l'argent. C'est une technique proche de l'escroquerie qui fait les beaux jours de certaines entreprises peu scrupuleuses.

Le dépôt de garantie

Le propriétaire peut exiger le versement d'un dépôt de garantie représentant au maximum un mois de loyer hors charges pour une location vide (montant libre pour un meublé). Ce dépôt sert à couvrir les éventuelles dégradations causées au logement par le locataire ou ses manquements aux obligations que le contrat de location met à sa charge : payer son loyer ou ses charges, effectuer les réparations dites locatives...

Il est d'usage en plus qu'il demande au locataire le versement du premier mois de loyer, ce qui au total peut donc représenter l'équivalent de 2 mois de loyer. Sachez qu'il existe des aides spécifiques (fonds de solidarité logement et 1 % logement) qui prennent en charge une partie du dépôt de garantie.

Il ne faut pas confondre le dépôt de garantie et la caution par laquelle une personne garantit les engagements du locataire vis-à-vis du bailleur.

Le déménagement

Il donne évidemment lieu à des frais, qui peuvent être différents selon que l'on fait appel ou non à une société spécialisée. Dans tous les cas, il faut savoir qu'il existe une aide spécifique des caisses d'allocations familiales (la prime de déménagement) destinée à prendre en charge une partie de ce coût. Pour éviter les grosses dépenses, n'hésitez surtout pas à faire des devis comparatifs puis à faire jouer la concurrence.

Les charges d'une location

Les charges récupérables sont celles que le propriétaire paye en lieu et place de son locataire, et qu'il peut ensuite récupérer auprès de ce dernier. Les charges sont donc distinctes de votre loyer de base (la pratique des loyers "charges comprises" est interdite), et ne peuvent être fixées forfaitairement par le propriétaire puisqu'elles doivent correspondre à des dépenses réelles. Leur paiement fait l'objet d'une mention distincte sur la quittance que doit vous remettre votre propriétaire, si vous lui en faites la demande.

Elles correspondent à trois grandes catégories de dépenses :
> les frais entraînés par les services liés au logement et à l'usage de l'immeuble (consommation d'eau, ascenseur, chauffage collectif...)
> les dépenses d'entretien des parties communes de l'immeuble
> les taxes locatives correspondant aux services dont vous avez l'usage ou dont vous "profitez" (enlèvement des ordures ménagères, taxe de balayage...)

La liste des charges récupérables est fixée par un décret, cette liste est limitative : votre propriétaire ne peut pas vous réclamer le remboursement de charges qui n'y figurent pas.

>> UTILE : La lettre pour contester des charges injustifiées

Par

Publié le

A lire ailleurs