Le systema, un sport aux vertus méconnues

Le systema pâtit souvent d'une mauvaise réputation, décrit comme un sport brutal voire violent. Pourtant, le systema ne se limite pas à cela. Il permet certes d'apprendre à se défendre, mais également à travailler sur sa respiration et sur les points de tension du corps. Quelles sont donc les vertus insoupçonnées de ce sport de combat ?

Le systema, un sport aux vertus méconnuesPhoto: 123RF

Qui dit systema dit brutes épaisses. Du moins, c'est ainsi qu'on l'imagine et que le présentent les vidéos que l'on peut trouver en ligne. Cette technique de combat de l'armée russe est facilement confondue avec le Krav Maga pratiqué dans l'armée israélienne. Pourtant, cet art martial a beaucoup à apporter à ceux qui le pratiquent.

L'histoire du systema

Commençons par une petite définition du systema. Du mot russe signifiant “système”, il est officiellement créé au début du 20ème siècle, sous le régime communiste, bien que certaines sources le fassent remonter au 10ème siècle de notre ère. Il s'agit d'un nouveau style de combat assimilant des techniques de tous les pays. Le systema est au départ enseigné aux forces spéciales russes, avant de se populariser.

Le but premier du systema : se défendre

Si le systema peut s'inspirer de nombreuses techniques de combat, notamment chinoises ou japonaises, il en diffère par son économie de mouvement et son adaptabilité. Ici, pas de clés à apprendre, pas de prises toutes faites. Le pratiquant doit au contraire apprendre à écouter son instinct, à réagir avec bon sens et sans perdre son calme, quelle que soit la situation dans laquelle il se retrouve. Un cours de systema peut ainsi se pratiquer à mains nues, avec un (faux) couteau ou d'autres accessoires, en face à face ou seul contre un groupe.

Apprendre à travailler avec son corps

Comme dans beaucoup de sport, il existe plusieurs écoles de systema. Certaines s'intéressent uniquement au combat, mais d'autres vont plus loin.

Ces écoles vont ainsi travailler sur deux choses :
> La respiration, qui est essentielle pour dissiper la douleur, renforcer les coups et garder l'esprit clair;
> Les points de pression, non seulement pour savoir où porter les coups sur le corps de son adversaire, mais également sur son propre corps, car il est primordial de savoir relâcher la tension.

Le systema est également un très bon moyen pour se renforcer musculairement : pompes, abdos, squads...

Lutter contre ses peurs

Le systema apprend au pratiquant à gérer son stress, en faisant confiance à son instinct et en régulant sa respiration. C'est également un bon moyen de vaincre certaines angoisses : peur des coups, de la foule (car on apprend également à se déplacer de façon plus fluide), de l'autre… Et cela peut se révéler utile dans la vie quotidienne, et pas seulement dans des situations de conflit.

Qui peut pratiquer le systema ?

Il n'y a pas besoin de faire 1m80 et 90 kilos pour pratiquer le systema. C'est un sport qui s'adapte à toutes les morphologies. La rapidité et la légèreté d'un petit gabarit peuvent souvent plus que la force d'un poids lourd, car il ne s'agit pas ici de contrer les coups, mais de les esquiver en utilisant la force de l'adversaire contre lui. L'échauffement peut en revanche être assez physique, donc n'hésitez pas à demander l'avis de votre médecin.

Par

Publié le

A lire ailleurs