Le riad, la vision marocaine du paradis

Les riads marocains se trouvent dans les anciens quartiers des grandes villes du pays, et derrière les murs parfois austères de leur façade se cachent de véritables merveilles. Leur architecture est inspirée du paradis représenté par le Coran et il suffit d'y entrer pour ressentir l'harmonie. Avec ses cours intérieures, ses petits jardins aux plantes colorées, ses fontaines et ses pièces de vie apaisantes, le riad est l'un des trésors culturels du Maroc.

Le riad, la vision marocaine du paradisPhoto : David Denicolò

Un riad est une habitation traditionnelle marocaine, avec un style architectural aux influences mauresques et arabo-andalouses. Véritable trésor du pays, ces anciennes habitations aux allures de palais ont failli disparaître, avant que des artistes ou des personnalités ne les restaurent, conscients de leur importance pour le Maroc.

Le tourisme et la volonté de préserver ce patrimoine ont permis aux riads de perdurer, pour le plaisir des amateurs d'architecture d'exception. Découvrons ces splendides bâtisses cachées derrière leur façade mystérieuse.

Le riad, une maison traditionnelle à l'abri des regards

Lors d'un passage au Maroc, vous pourriez être amené à séjourner au cœur d'un riad, aménagé pour accueillir les visiteurs, ce qui vous permettra de découvrir les trésors insoupçonnés qu'il cache et qui sont impossibles à discerner depuis l'extérieur.

Il faut dire que cet habitat traditionnel est protégé par une haute façade qui ne compte presque aucune ouverture. Cela permet à ses occupants de respecter certaines valeurs propres à la religion islamique, notamment en préservant les femmes du regard extérieur, tout en veillant à s'isoler du bruit ambiant. En effet, ces maisons se trouvent en plein cœur de la médina (quartier ancien) des principales cités marocaines et souvent à proximité de la kasbah (citadelle), ce qui génère un flux permanent de piétons bruyants. De plus, une telle façade avec ses murs aveugles permet également de se protéger contre les fortes chaleurs.

ryad

Le riad traditionnel se veut apaisant, car son architecture est directement inspirée du paradis tel que le conçoit le Coran. Le terme ryad signifie d'ailleurs jardin, en référence au jardin d'Eden. Et il suffit d'y entrer pour être envahi par une douce sensation de bien-être.

Une inspiration variée, une organisation unique

Un riad peut disposer d'un à quatre étages, même si le plus souvent il n'en possède qu'un quand il se trouve en plein centre-ville. Il s'agissait généralement de la demeure de riches marocains et ils rappellent encore aujourd'hui les heures de gloire de la nation.

L'architecture mêle le style andalou, avec des fontaines et des bassins installés dans la cour ; le style mauresque, notamment au niveau des arcs qui entourent les entrées ; mais également le style romain, avec la présence d'une cour intérieure proche de l'atrium des maisons romaines. Le riad s'organise d'ailleurs autour de ce patio central et on aperçoit dans les jardins des orangers, des citronniers voire des palmiers. On y trouve aussi une fontaine et des versets coraniques sur les murs, ainsi que de grandes plantes vertes qui rappellent les oasis et qui offrent de l'ombre lors des journées les plus ensoleillées.

Les pièces ne communiquent pas entre elles, et les jardins sont des lieux de passage obligatoires, ce qui peut expliquer qu'ils soient aussi soignés. Au rez-de-chaussée, on trouve la cuisine, la salle à manger et les différents salons, alors que les chambres sont à l'étage. Le toit sert de terrasse, il offre parfois une vue sur les autres toits de la ville et on peut même y trouver un hammam.

ryad

La décoration d'un riad se compose de mosaïques en céramique ou en zellige, caractéristiques des arts arabes, et le plâtre est le matériau premier utilisé par les artisans, pour créer de superbes fresques sculptées.

Le riad marocain d'aujourd'hui : une maison pour les étrangers ?

Les maisons traditionnelles ont laissé place, avant les années 1960, à des habitats plus modernes, et de nombreux riads ont été abandonnés. Face à ce danger pour le patrimoine culturel marocain, de riches investisseurs ont décidé de réhabiliter ces superbes demeures, pour leur simple plaisir au départ.

Quand le tourisme a connu un vif essor au Maroc dans les années 1990 et que les riads ont été redécouverts, ils sont devenus l'apanage d'étrangers qui ont pu acquérir ces palais et les moderniser pour leur confort. Mais ils sont également convoités par des exploitants touristiques qui ont compris que transformer ces édifices à la beauté rare en hébergement pour les touristes était une bonne idée.

ryad

Si aujourd'hui le terme riad sert parfois à désigner un simple complexe hôtelier au Maroc, il faut garder en tête que le véritable riad se trouve dans la médina et qu'il comprend jardins et patio. Vous pourrez découvrir ces merveilles architecturales lors de votre prochaine visite à Marrakech, à Fès ou à Essaouira, et profiter ainsi d'un petit coin de paradis.

Photos : Khalid Albaih / TheUjulala / Antoine Gandin

Par

Publié le

A lire ailleurs