La gym de cerveau, des exercices pour le mental

La gym du cerveau est une discipline du domaine de la kinesthésique, qui se base sur la réalisation de mouvements précis pour améliorer les fonctions cognitives. C'est une approche particulièrement utilisée avec les enfants et les adolescents, afin de les aider à mieux apprendre et à mieux mémoriser. On vous présente ici le programme Brain Gym et les activités motrices qu'il propose de suivre.

Temps de lecture : 4 min
La gym de cerveau, des exercices pour le mental

La Brain Gym – ou gym du cerveau – est une approche éducative au sein de laquelle les gestes qu'on effectue sont étroitement liés à nos performances cognitives. L'idée générale est de bouger pour mieux apprendre, mais il ne faut pas le faire n'importe comment ! Il existe un ensemble de mouvements prédéfinis à suivre, pour muscler son cerveau afin de mieux comprendre, mieux apprendre et mieux retenir. Pour les écoliers et les étudiants, c'est une méthode d'apprentissage très intéressante.

La gym du cerveau, pour relier les hémisphères

La gymnastique du cerveau est une méthode qui prône l'utilisation de mouvements, mais aussi des activités artistiques, pour développer les capacités d'apprentissage d'un individu. En général, on l'utilise auprès d'enfants ou d'adolescents ayant des difficultés à se concentrer sur leurs devoirs à la maison ou leurs révisions, et chez ceux qui stressent trop avant un examen.

On trouve cette approche sous le nom d'éducation kinesthésique, ce dernier terme se référant aux personnes qui mémorisent plus facilement lorsqu'ils sont en mouvement. Et on parle d'enfant kinesthésique quand un petit est sans cesse en mouvement, qu'il remue, qu'il touche à tout, qu'il a toujours un objet entre les doigts, et que le faire cesser entraîne une sorte de blocage de sa pensée.

Cette gymnastique du cerveau permet, via des gestes et des exercices bien précis, de relier les deux hémisphères du cerveau pour les faire travailler ensemble, en vue d'améliorer les points suivants : l'attention et la concentration, la communication, la motivation, l'organisation et la mémoire. De quoi reprendre confiance en soi et développer ses compétences plus aisément, quand on fait face à des difficultés scolaires.

La gymnastique de cerveau en quelques mouvements

Pour mettre en application la gym du cerveau, il faut savoir que le programme Brain Gym se compose de 26 mouvements, répartis en 3 catégories : les exercices énergétiques, les mouvements de la ligne médiane et les activités d'allongement.

Ces exercices sont destinés à améliorer la concentration et à tonifier le corps et l'esprit. Il s'agira par exemple de boire un verre d'eau lentement et d'avaler doucement, juste avant une activité qui demande de la concentration. Ou encore de former un casque d'écoute en tirant sur ses oreilles pour les ouvrir en grand, ou d'appliquer le bout de vos doigts sur votre front pour l'étirer et ainsi stimuler le cortex préfrontal, afin de vous libérer du stress.

De nombreux mouvements croisés sollicitant vos bras, vos jambes et votre cerveau font partie de la méthode où ils sont baptisés "contacts croisés". L'un d'eux consiste à croiser vos chevilles, à replier les mains avec les doigts entrelacés sur votre poitrine, poignets joints, et à placer votre langue à l'arrière de votre palais en tenant la position une minute. L'objectif est de se focaliser sur soi, pour une réflexion qui ne se disperse pas.

D'autres mouvements, inspirés du yoga ou de la médecine chinoise, peuvent être exécutés dans un but précis. Durant une pause-détente entre deux révisions intenses, vous pouvez vous asseoir, jambes tendues devant vous et chevilles croisées, puis vous laisser pendre sur les côtés et vous pencher en avant, pour régénérer votre énergie. Reposez vos yeux en fixant un point lointain toutes les 10 minutes, faites des roulements de cou pour détendre vos muscles tout en clarifiant vos pensées, ou respirez lentement par le ventre en passant vos deux mains dessus.

Étirements, bâillements feints, postures croisées, balancements… Autant de gestes destinés à éveiller le potentiel de chacun, en combinant conscience de soi et bien-être des muscles.

brain gym

Brain gym : d'où vient cette méthode d'apprentissage ?

La gymnastique du cerveau a été théorisée par Paul Dennison, en 1980. L'Américain est présenté comme un spécialiste des processus d'apprentissage et comme le créateur de la kinésiologie éducative. L'ensemble de son programme est détaillé dans l'ouvrage "Brain Gym : Le mouvement, clé de l'apprentissage", qu'il a coécrit avec sa femme Gail E. Dennison, et qui regroupe les 26 activités en détails ainsi que les domaines d'application préconisés pour cette approche.

Vous pouvez notamment utiliser cette méthode avant une séance de devoirs à la maison, pendant une activité nécessitant de la réflexion ou après un effort intellectuel, afin de faire baisser le stress. Les parents comme les professeurs et les éducateurs sont donc concernés et peuvent faire usage de la gym du cerveau avec les enfants et ados dont ils ont la charge.

Notez toutefois que cette approche n'est pas une science établie, mais bien une pseudoscience qui n'engage que son créateur et les personnes qui souscrivent à cette méthode. On peut la considérer comme une alternative aux formes d'apprentissage traditionnelles, qui pourrait séduire ceux qui ont choisi de faire l'école à la maison, mais aussi ceux dont les enfants ont du mal à canaliser leurs émotions et qui, de fait, ont plus de mal dans leur scolarité.

Par

Publié le