Acheter son logement quand on est seul, grâce au PEL

Acquérir un bien immobilier n'est jamais simple, en particulier pour un célibataire ou un parent seul, par rapport à un couple qui dispose souvent de plus de garanties financières, à même de rassurer les banques. Toutefois, certains financements comme le Plan d'épargne Logement peuvent aider à obtenir plus facilement un crédit pour un achat immobilier.

Acheter son logement quand on est seul, grâce au PEL

Les personnes seules qui souhaitent acheter une maison ou un appartement, et qui ont besoin du soutien financier d'une banque, sont parfois confrontées à des refus du fait du manque de garanties qu'elles présentent. Pourtant, il est possible de mettre toutes les chances de son côté, avec un Plan d'épargne logement par exemple.

Voyons les avantages et inconvénients du PEL, qui donne accès à un prêt spécial tout en générant des intérêts, ainsi que les conditions de fonctionnement qui régissent ce système d'épargne.

Un compte d'épargne pour plus de garanties

Le Plan d'épargne logement souvent contracté en PEL est un système d'épargne qui se destine à un futur achat immobilier. Durant 4 ans, vos économies sont bloquées sur un compte, mais vous pouvez obtenir, en contrepartie, un accès facilité à un Prêt épargne logement à un taux avantageux, ainsi que des intérêts à hauteur de 1%.

Pour un célibataire ou un parent seul, c'est une solution avantageuse qui pèse dans la balance au moment où votre banquier doit vous donner une réponse positive ou négative. Car contrairement à un couple marié ou Pacsé qui peut présenter deux fiches de salaire, le célibataire n'est souvent pas en mesure d'apporter suffisamment de garanties financières. Par conséquent, il doit revoir ses ambitions d'achat à la baisse, voire carrément renoncer à ses envies en matière d'investissement. Dans ce cadre, le Plan d'épargne logement peut donc compléter la présentation d'un apport personnel ou d'un autre type de garantie et il se montre avantageux à de nombreux égards.

Comment fonctionne un Plan d'épargne logement ?

Un Plan d'épargne logement peut être ouvert par toute personne majeure ou mineure, à raison d'un seul PEL par personne. Le versement minimum à effectuer lors de l'ouverture est de 225 euros. Chaque année, vous devrez verser au moins 540 euros sur ce PEL pour le maintenir actif, soit sous forme de versements périodiques établis par contrat (par exemple, 135 euros par trimestre), soit sous forme de versements exceptionnels en complément de vos versements réguliers mensuels, trimestriels ou semestriels, sous réserve que le plafond des dépôts ne soit pas dépassé au terme de votre plan.

Le plafond de ce plan d'épargne est de 61 200 euros, et sa durée de fonctionnement sera comprise entre 4 ans (minimum obligatoire) et 10 ans. Passé cette période, vous ne pourrez plus verser d'argent sur le PEL, mais celui-ci pourra générer des intérêts pendant encore 5 ans.

En termes de fiscalité, il faut savoir que les PEL ouverts à partir de 2018 ont des intérêts soumis à l'impôt sur le revenu et aux prélèvements sociaux, ce qui signifie qu'un prélèvement forfaitaire (flat tax) de 30% (12,80% pour l'impôt sur le revenu et 17,20% pour les prélèvements sociaux) sera effectué chaque année, lors du versement des intérêts accumulés. Cela fera office de montant d'imposition définitif sur ce PEL, à moins que vous ne demandiez à opter pour le régime à barème progressif, qui peut s'avérer plus avantageux dans certaines situations familiales.

En cas de retrait sur ce plan d'épargne logement effectué pendant les 4 ans de gel de votre argent, vous perdez certains avantages – comme celui du prêt logement – vos droits à prêts seront diminués et les intérêts pourront être recalculés pour tout retrait avant 2 ans.

PEL

Les avantages et inconvénients du PEL

Pour un célibataire, posséder un plan d'épargne au logement peut donc être avantageux dans le cas d'un besoin de crédit pour financer un achat immobilier. Hormis la sécurité financière que peut présenter un PEL aux yeux de votre banquier, cette épargne peut vous donner accès à un Prêt Épargne Logement. Ce prêt, qui peut atteindre les 92 000 euros au maximum, se destine à l'achat ou la construction de votre résidence principale. C'est un prêt qui peut être obtenu dès la 3e année de vie de votre Plan d'épargne logement et il sera calculé à partir des intérêts obtenus sur ce PEL. Le remboursement sera étalé sur une période de 2 à 15 ans, et il est possible de le rembourser de manière anticipée.

Le taux d'intérêt de ce prêt dépend de votre année de souscription à un PEL, et il est depuis août 2016 à 2,20% (contre 4,20% jusqu'en 2015). Autre avantage, l'absence de frais de clôture de ce PEL.

Concernant les inconvénients du Plan Epargne Logement, on peut citer la faible rémunération qu'il génère, avec seulement 1% d'intérêt, ainsi que le fait qu'il soit limité dans le temps (15 ans maximum). De plus, il ne faut pas oublier que tout retrait sur ce PEL avant la fin des 4 ans requis entraîne la clôture de celui-ci. Il faut donc prévoir et considérer le PEL comme ce qu'il est : un système pour sécuriser de l'argent en vue d'un achat immobilier dans quelques années.

À noter également que, si aucune action n'est effectuée sur le compte pendant 5 ans, celui-ci sera considéré comme inactif. Si au bout de 20 ans, le titulaire ou un de ses proches ne s'est pas manifesté, les fonds de ce compte sont obligatoirement transférés à la Caisse des dépôts et consignations (CDC). Elle les conserve pendant 20 ans. Si à la fin de ces 20 ans, le titulaire ou un de ses ayants-droits ne les a pas réclamés, les fonds sont définitivement conservés par l'État.

PEL

PEL pour personne seule, un accès au crédit facilité

Si vous êtes seul et que vous prévoyez un achat immobilier dans le futur, l'ouverture d'un PEL est une idée intéressante qui vous aidera à convaincre les banques de vous appuyer dans votre projet d'acquisition. Pour obtenir un prêt, il faut généralement un endettement de 33% maximum, et pouvoir justifier d'une certaine stabilité financière via un salaire conséquent, un contrat de travail stable et un potentiel apport personnel.

Le Plan d'épargne logement vous donne accès à un prêt spécial pour les titulaires de ce PEL, et peut vous servir de base de négociations avec le banquier quand vous lui présenterez votre projet d'achat. En choisissant un bien en bon état, qui ne nécessite pas de gros travaux de rénovation et en demandant un montant de crédit raisonnable en fonction de votre situation financière, vous mettrez toutes les chances de votre côté pour devenir propriétaire au plus vite.

Par

Publié le

A lire ailleurs