Votre prochain chat sera peut-être un robot

Votre prochain chat sera peut-être un robot

En 1999, la firme Japonaise Sony présentait AIBO, son chien-robot qui semblait annoncer l'arrivée imminente d'animaux robotisés dans nos foyers. Mais les tarifs élevés de la "bête", et le scepticisme de nombreux individus face à ce chien bionique n'ont pas permis à l'animal futuriste de révolutionner le monde, malgré plusieurs versions dont la plus récente remonte à 2018.

Est-ce pour cette raison qu'il a fallu attendre 20 ans pour voir apparaître une version féline du robot ? Ou simplement parce que le comportement des chats est beaucoup moins prévisible que celui d'un chien et que sa programmation n'est donc pas aussi simple ? Certainement un mélange de ces deux raisons, combiné à la nécessité de voir la technologie liée à l'intelligence artificielle évoluer pour proposer un chat robotique convaincant.

C'est ce que la start-up chinoise Elephant Robotics s'emploie à faire, avec le premier chat robotique au monde. Répondant au doux nom de MarsCat, ce matou aux grands yeux bleus reproduirait le comportement d'un chat et permettrait donc aux personnes allergiques aux félins ou à celles qui voudraient adopter un matou sans avoir à se charger des corvées de litière et de nettoyage de poils, d'opter pour cette boule… de plastique.

Ce chat bionique reconnaît les visages, il réagit aux caresses de son maître et peut jouer avec une balle ou une ficelle, comme le ferait son homologue de chair et d'os. Même son caractère reproduirait celui d'un chat domestique, avec la part d'insoumission propre à l'animal. Évidemment, il est capable de miauler, pour solliciter votre attention comme savent si bien le faire les chats. Pas question d'être tranquille, même avec un robot !

Si ce chat bionique vous intéresse, il vous faudra débourser environ 600 dollars pour soutenir le projet, puis vous acquitter des 1300 dollars demandés pour acquérir cet animal technologique qui sait ronronner. Vous aurez le choix du pelage (sa couleur), de ses yeux ou de son nez, ce qui permet de le rendre unique. Tant mieux, car les grands yeux bleus du modèle de présentation sont assez inquiétants.

Véritable succès durant sa campagne Kickstarter, avec plus de 70.000 dollars récoltés (l'objectif était 20.000 dollars), ce chat pourrait être votre futur compagnon domestique… à moins qu'il ne connaisse le même destin que le chien Aibo.

>> A LIRE AUSSI : Les premiers robots domestiques arrivent dans les maisons

Par

Publié le

A lire ailleurs