Pour booster votre mémoire, reposez-vous

Publié le , par Carole Guidon
Pour booster votre mémoire, reposez-vous

Le fonctionnement de la mémoire continue de livrer ses secrets de fabrication aux chercheurs. Une étude écossaise vient ainsi de mettre en évidence que le repos nous aiderait à mémoriser des informations.

Pour en arriver à cette conclusion, les auteurs de l'étude ont demandé à un groupe de soixante jeunes adultes de visionner une série d'images montrant des objets du quotidien. Une deuxième série d'images leur a ensuite été montrée. Les participants devaient alors dire s'ils avaient déjà vu l'image sur la première série, s'il s'agissait d'une image similaire à quelques détails près ou s'il s'agissait là d'une toute nouvelle image.

Un premier groupe a visionné les deux séries consécutivement. Un second a eu droit à 10 minutes de repos dans le noir entre les deux visionnages. Un troisième groupe a été invité à jouer à un jeu de perception entre les deux séries d'images. C'est finalement le second groupe, celui qui avait donc pu bénéficier d'une pause détente qui s'en est le mieux sorti dans le jeu des comparaisons par rapport aux autres.

L'étude révèle ainsi que le repos aide à mémoriser des informations en nous permettant notamment de nous fabriquer des souvenirs plus détaillés. Le cerveau n'étant pas distrait ou occupé à recevoir et enregistrer de nouveaux messages, il peut ainsi rejouer le souvenir et le mémoriser avec plus de précision. Simple, cette étude nous en apprend pourtant beaucoup sur notre mémoire. Elle devrait aussi nous inciter à mettre dès à présent des stratégies en place pour avoir une mémoire plus performante au quotidien.

Les jeunes adultes interrogés faisant peut-être des études, on voit d'ores et déjà en quoi cette trouvaille pourrait leur servir. Plutôt que d'enchaîner les cours les uns après les autres avec très peu de battement entre, les professeurs pourraient ainsi lorsqu'ils abordent une notion complexe proposer un temps de repos après l'avoir exposée.

Si l'on perçoit souvent le repos comme du temps perdu ou dédié à la procrastination, on prend désormais conscience de toute son utilité.