La cuisson d'un rôti pollue plus que vous n'imaginez

La cuisson d'un rôti pollue plus que vous n'imaginez

S’il y a bien une chose à laquelle on ne pense pas au moment de préparer un bon petit plat au four, c’est à la pollution intérieure que cela pourrait dégager. Cependant, en découvrant les chiffres suivants, vous pourriez bien revoir votre manière de cuisiner !

Des scientifiques américains du Colorado ont publié une étude (dans le magazine Science Daily) pour alerter sur les risques de cuisiner dans un espace clos. Le constat est assez éloquent, puisque faire cuire un rôti dans une pièce non aérée générerait un taux de particules fines plus élevé chez vous que le taux de pollution de certaines des plus grandes métropoles de la planète.

Pour comprendre cette comparaison étonnante, il faut savoir que le taux de pollution se mesure en microgrammes de particules fines par mètre cube et que l’OMS estime que le taux acceptable de ces polluants est de 10 microgrammes par mètre cube. Et bien avec la cuisson complète d’un rôti, ce taux grimperait à environ 200 microgrammes par mètre cube ! C’est simple, on a ici un taux quasi-similaire au niveau de pollution de Calcutta qui est la seconde ville la plus polluée du monde ! C’est également 5 fois plus que le niveau de pollution constaté à Paris.

Comme l’expliquent les responsables de l’étude, il faut toutefois replacer les résultats dans leur contexte. La cuisson de ce rôti (dans le cadre de la préparation d’un repas traditionnel de Thanksgiving) entraîne un taux de particules fines gigantesque, en vase clos. Cependant, après environ 8 heures, le niveau de pollution redevient normal, contrairement à celui dans les grandes villes qui reste permanent. De ce fait, si personne ne cuisine, il vaut tout de même mieux être chez soi que dans la rue !

Derrière cette étude, il y a surtout une volonté de sensibiliser les gens aux risques de cette pollution intérieure, dont on parle très peu. Ainsi, les cuisiniers adopteront les bons réflexes pour ne pas s’intoxiquer à leur domicile : ouvrir les fenêtres, utiliser une hotte aspirante et éventuellement privilégier d’autres méthodes de cuisson que le rôtissage ou les grillades.

Par

Publié le