Le délicat entretien d'un citronnier

S'il se cultive en pleine terre dans le Sud de la France, le citronnier s'accommode également très bien d'une culture en pot dans des régions moins gâtées par la météo. Mais ce petit arbre fruitier requiert alors une attention toute particulière, de son arrosage généreux en été à l'hivernage dès la chute des températures.

Le délicat entretien d'un citronnier

Ce n'est pas une plante d'intérieur, on peut pourtant cultiver le citronnier en pot et même en récolter ses fruits. Véritable bonheur à la floraison et à la fructification aussi bien pour les yeux et les narines que pour les papilles, la plante demande un entretien minutieux.

Arrosage, rempotage, soins et taille, on vous éclaire aujourd'hui sur l'entretien d'un citronnier, afin que votre petit arbre s'épanouisse durant de longues années.

Rempotage et arrosage, les étapes à maîtriser

Si le citronnier ne se cultive en terre que dans le Sud de la France, c'est qu'il supporte difficilement les températures en dessous des -5°C. Mais pour qu'il s'épanouisse en pot, quelques précautions restent à prendre.

L'étape de la plantation ou du rempotage doit ainsi être faite avec délicatesse et en adoptant les bons gestes. On choisit tout d'abord un pot d'environ 50 centimètres avec des trous permettant un bon drainage. Ce dernier sera également facilité par une couche de billes d'argiles disposées au fond du pot. On rempote ensuite le citronnier de préférence au printemps en utilisant de la terre pour agrumes.

Quant à l'arrosage, contrairement à ce que l'on pourrait penser, le citronnier a besoin d'eau, particulièrement en été où l'on se plaira à l'arroser tous les deux jours. En hiver bien entendu, on peut espacer les arrosages de plusieurs jours. Veillez toute l'année en revanche à ce que les racines ne baignent pas dans l'eau, quitte à surélever légèrement le pot en l'installant par exemple sur une planche ajourée.

Hivernage et soins à prévoir

L'hiver est une période particulièrement délicate pour notre plante qui n'aime pas beaucoup le froid. Si l'été il faut la laisser à l'extérieur, dès l'automne et jusqu'aux dernières gelées elle devra être mise à l'abri. L'erreur la plus courante consiste alors à la rentrer dans le salon. Il y fait pourtant beaucoup trop chaud pour un citronnier en pot.

Préférez le laisser dans une pièce lumineuse mais non surchauffée comme un couloir, une buanderie ou une véranda. La température idéale ? Entre 5 et 12 degrés. N'oubliez pas tout de même de le protéger à l'aide d'un voile d'hivernage.

Côté soins, votre plante appréciera l'apport d'un engrais "spécial agrumes" avant la floraison, puis après sa fructification. Un apport de compost régulier l'aidera également à être en pleine forme et à s'épanouir pleinement.

Taille du citronnier et maladies

Pour espérer voir perdurer et faire fructifier son arbuste, une bonne taille régulière est indispensable. Le moment choisi est presque aussi important que la technique. Mieux vaut ainsi ne pas tailler sa plante en période de gel, ni avant la floraison.

Quant à la technique, évitez de "ratiboiser" votre arbuste qui le supportera difficilement. Contentez-vous de supprimer le bois mort et de couper les pousses qui ont donné des fruits. Du côté des jeunes pousses, taillez-les pour les réduire à environ 20 centimètres en les coupant au-dessus d'une feuille.

Enfin, profitez du moment de la taille pour inspecter votre plante qui peut être sujette à diverses maladies mais aussi victime de nuisibles. Le citronnier peut ainsi se voir attaqué par les redoutables cochenilles et même des chenilles. Pour en venir à bout, de nombreux produits existent sur le marché. Mais n'oubliez pas que des méthodes naturelles existent : vous pouvez ainsi nettoyer la plante à la main en utilisant un peu de savon noir pour éliminer les bestioles.

Publié le 16/07/2018, par Carole Guidon

"Comme Neale Donald Walsch, je crois que la vie commence là où notre zone de confort s'arrête. Et vous ?"