Éveillez facilement la créativité de vos enfants

Éveiller la créativité d'un enfant, c'est aussi une affaire de parent ! Ce dernier est en effet celui qui initie, qui incite sans forcer pour aider les plus jeunes à stimuler aussi bien leur esprit créatif que leur imagination. Mais comme souvent, le risque est de vouloir en faire trop.

Éveillez facilement la créativité de vos enfants

Dès leur plus jeune âge, l'esprit créatif des enfants peut être stimulé. Mais celui-ci manque parfois cruellement d'entraînement alors que les tablettes et les ordinateurs laissent peu de place à l'imagination. Avec ces méthodes simples, efficaces, gratuites et ludiques, développer la créativité des plus jeunes est pourtant un vrai jeu d'enfant !

Booster son imagination

Pour éveiller la créativité d'un enfant et développer son imagination, rien de tel que la lecture. Les livres ont l'avantage de l'obliger à imaginer des personnages et des décors qui n'appartiennent ensuite qu'à lui.

Souscrire un abonnement à la bibliothèque de sa ville est idéal. On peut emprunter des bouquins de tous types sans forcément avoir à les lire tous jusqu'à la fin. Plutôt que de forcer l'enfant à lire un livre qui ne lui plaît pas, on peut ainsi l'inciter à en découvrir plusieurs. Il sélectionnera par la suite un seul titre auquel il pourra se consacrer pleinement. Voilà qui lui permettra de se familiariser avec différents styles d'écriture et divers thèmes sans pression.

Le livre pourra également servir de point de départ à d'autres activités créatives. Les plus jeunes pourront dessiner les personnages et les décors du livre tels qu'ils les ont imaginés. Les pré-ados et les adolescents pourront quant à eux écrire une fan fiction, à savoir une histoire mettant en scène les personnages de leur livre préféré.

Copier les œuvres des grands artistes

Pour stimuler la créativité de son enfant, rien de tel que de lui faire découvrir les plus grands artistes de notre temps. Chaque peintre, chaque dessinateur a un style et une vision du monde bien à lui. Les découvrir, s'en inspirer, c'est aussi progressivement former son propre regard et plus tard son propre style.

Direction cette fois-ci les musées ou les galeries d'art où de nombreuses œuvres nous attendent. Pour attiser la curiosité de l'enfant, rien de tel que de raconter l'histoire qui se cache derrière une œuvre ou son auteur. On peut aussi pointer du doigt ce qui fait la singularité de l'œuvre, la technique de l'artiste etc...

De retour à la maison, on peut s'amuser à se prendre pour un maître en copiant sans aucune honte le style d'un artiste qu'on adore. Les formes, le trait, les couleurs, la technique utilisée, tout peut être imité. Cet exercice permettra à l'enfant de se familiariser avec différentes techniques, différents matériaux mais aussi différents supports d'expression.

Si vous n'avez pas la possibilité de vous rendre dans un musée, pas de panique. Passer en revue des œuvres sur le net est déjà un bon point de départ. Pensez aussi aux œuvres auxquelles on ne prête pas toujours attention dans la rue comme les graffitis.

Laisser son enfant être un enfant

Faisons finalement confiance aux plus jeunes qui débordent d'imagination et savent tout à fait comment stimuler leur créativité. Entre amis, ils entreront dans la peau de leur personnage de dessin animé préféré ; à la piscine, ils se prendront pour des poissons ou des requins ; dans la rue, ils verront en chaque objet des accessoires de jeu.

Éveiller la créativité d'un enfant, c'est donc aussi et surtout permettre à l'enfant d'être pleinement lui-même. Cela signifie lui laisser de l'espace pour s'exprimer, découvrir et faire ses propres expériences sans pression, sans jugement et sans attente de résultat.

Si le parent peut initier à la culture et à la lecture, son rôle tiendra aussi et surtout à garantir à l'enfant l'accès à des ressources, à du matériel et à des activités suffisamment variées. Il se surprendra ainsi peut-être à devenir l'élève de son propre enfant, lui dont la créativité a peut-être été bridée depuis bien longtemps.

Publié le 14/05/2018, par Carole Guidon

"Comme Neale Donald Walsch, je crois que la vie commence là où notre zone de confort s'arrête. Et vous ?"