Comment enfin répartir les tâches ménagères équitablement ?

Les mentalités ont beau évoluer, la répartition des tâches ménagères entre hommes et femmes reste encore inéquitable. Les femmes passeraient ainsi deux fois plus de temps que les hommes à faire le ménage et à s'occuper des enfants. Ce triste constat n'est pourtant pas une fatalité. Car chaque jour est une nouvelle chance de rééquilibrer la balance.

Comment enfin répartir les tâches ménagères équitablement ?

Si dans bien des foyers les femmes ont encore la responsabilité d'une majorité des tâches domestiques, les mœurs changent et hommes comme femmes semblent de plus en plus nombreux à avoir envie d'égalité.

Mais il n'est pas toujours simple de bousculer ses habitudes. Aussi faut-il décider une bonne fois pour toutes de revoir l'organisation de la maison.

Dresser un état des lieux

Première étape pour améliorer la situation, faire un bilan ! Pas toujours facile d'échanger sur ce sujet, mais être à l'écoute de son compagnon est essentiel. Celui qui a le sentiment d'en faire plus que l'autre doit pouvoir rendre compte de son expérience du quotidien. Pour évoluer, il est ainsi important de comprendre l'autre, d'avoir autant envie que lui que les choses changent et surtout, de savoir pourquoi.

Deuxième étape, on dresse une liste de toutes les tâches ménagères quotidiennes, hebdomadaires ou mensuelles à accomplir. Ménage, courses, enfants, préparation des repas... On évalue ensuite le temps passé pour chacune d'entre elles. On peut d'ailleurs s'autoriser un temps d'observation afin d'estimer avec plus de précision la durée de chaque tâche.

Vient enfin le moment de prendre du recul et d'observer la répartition réelle des tâches ménagères. Il n'est pas toujours évident de se rendre compte que celle-ci est totalement déséquilibrée. Voilà qui occasionnera peut-être quelques surprises. Il faut ici se souvenir qu'il n'est pas question de régler ses comptes mais plutôt de constater les faits afin d'améliorer la situation à l'avenir.

Mettre en place une nouvelle répartition des tâches

Une fois ce temps d'observation et de bilan passé, il est désormais l'heure de faire bouger les choses. On revoit donc son organisation et la répartition des activités domestiques. Plusieurs possibilités sont alors offertes. La première, chacun choisit ses travaux en fonction de ses préférences. Celui qui déteste préparer à manger sera sans doute ravi de se voir confier la responsabilité de faire la vaisselle par exemple.

Autre possibilité, répartir le travail en fonction des jours et des semaines. Chaque partenaire peut ainsi avoir ses jours de corvées, voire sa propre semaine de tâches, une semaine sur deux par exemple. Et pour éviter que l'un ou l'autre ne se sente lésé, les conjoints peuvent décider d'une organisation sous forme de roulement. On départage alors les tâches et on tourne un jour, une semaine voire un mois sur deux afin que chacun finisse par faire exactement les mêmes choses.

Bien entendu, il n'est pas exclu de donner plus de travail à l'un qu'à l'autre, surtout si dans le foyer un des membres travaille par exemple à mi-temps. Là encore, à chacun de trouver un arrangement qui satisfasse tout le monde.

Faire évoluer son organisation pour s'améliorer

Une fois cette nouvelle répartition mise en place, il faut garder en tête que rien n'est gravé dans le marbre. Il est ainsi important de continuer à communiquer pour que chacun puisse exprimer son ressenti. De nouvelles solutions pourront alors être envisagées et une nouvelle organisation aménagée si besoin.

Car il ne faut pas oublier que tout au long de la vie, les circonstances seront régulièrement amenées à changer. Une personne peut ainsi souffrir d'une longue maladie ou être atteinte d'un handicap l'empêchant de participer comme avant aux tâches domestiques.

L'idée n'est donc pas toujours de rechercher l'égalité parfaite mais plutôt l'équité. Et ce n'est, bien évidemment, pas tout à fait la même chose.

>> A LIRE AUSSI : La parité est-elle bien respectée chez vous ?

Par

Publié le

A lire ailleurs