Pourquoi le chauffage au bois est écolo

Se chauffer au bois, après avoir été une obligation, est devenu une tendance. Non sans créer de polémique : trop polluant, dit-on. Mais c'est sans compter avec la nouvelle génération d'appareils de combustion, qui changent véritablement la donne. Ceux-ci, peu énergivores et bien moins polluants, sont aussi économiques qu'écologiques.

Pourquoi le chauffage au bois est écolo

Oui, se chauffer au bois est écologique ! Décriée ces dernières années, cette méthode de chauffe se révèle pourtant être parmi les systèmes calorigènes les moins polluants. Et le poêle à bois redore son blason !

En effet, même si cela peut paraître étonnant tant on entend dire que l'utilisation du bois pour se chauffer est source de pollution et de gaspillage, il se trouve que son utilisation constitue l'une des sources de chaleur les moins polluantes. A condition que les appareils utilisés soient de dernière génération et que le combustible soit choisi de manière éclairée.

Petit retour en arrière

Le feu de bois est la première source de chaleur trouvée par l'humain il y a fort, fort longtemps. C'est en effet une technique qui remonte à la préhistoire. Et pourtant, on l'utilise toujours ! Rien de plus simple que de se chauffer au bois. De façon très basique, on peut dire qu'il suffit de prendre du bois, peu importe lequel, de l'allumer et ensuite, il se consume en libérant de la chaleur. Et c'est là que ça se corse !

La combustion libère des fumées, qui véhiculent une importante quantité de monoxyde de carbone et des particules très fines. Si par chance, le bois est exempt de produits chimiques divers et variés ! Dans le cas contraire, des dizaines d'autres substances peuvent être libérées également. Et tout ce petit monde se retrouve dans nos poumons ou dans l'environnement. C'est ce qui a fait que, dans la course à l'énergie propre de ces dernières années, ce type de chauffage a été largement discrédité.

Mais la nouvelle vague d'appareils de chauffage au bois a débarqué, et le mode d'emploi avec ! Ce qui change la donne.

cheminee

Les appareils ont évolué

Voici donc que notre traditionnel poêle à bois renaît de ses cendres, suivi de près par la cheminée à la flambée si sympathique et chaleureuse. Mais en version moderne et respectueuse de l'environnement ! En effet, il apparaît qu'avec quelques gestes simples lors de l'utilisation des appareils de chauffage et un matériel bénéficiant des dernières innovations technologiques, se chauffer au bois est une démarche écologique autant qu'économique.

Les appareils de chauffe, cheminées ou poêles à bois, ont vu bien des évolutions depuis ceux de nos grand-parents. Le défi était de réduire au maximum leurs émissions de substances toxiques d'une part, et leur consommation énergétique d'autre part. Une norme a été établie, la norme Flamme Verte, qui deviendra obligatoire en 2022 seulement, mais déjà largement adoptée par nombre de fabricants.

Les nouveaux calorifères ont donc un ratio consommation/capacité de chauffe optimal. Ils disposent d'une régulation par l'air comburant, c'est-à-dire de l'air acheminé à l'intérieur, afin de permettre une meilleure combustion. Ou alors d'un dispositif de gestion de la température ambiante du lieu de chauffe.

Quelques exemples écolos à appliquer

Par ailleurs, on diminue de façon significative la pollution émise et la dangerosité en ayant des gestes corrects.


  • Choisir un foyer adapté au volume à chauffer.

  • Utiliser du bois de chauffage de qualité : le plus sec possible, des essences nobles : chêne, bouleau, frêne… ou du bois compacté, ou encore des pellets.

  • Se fournir localement pour limiter l'empreinte carbone.

  • Allumer le feu avec la méthode suisse, c'est-à-dire par le haut.

  • Veiller à une combustion correcte du bois. Mieux le bois brûle, moins il émet de fumée.

poele

Des incitations au chauffage écolo

Afin d'encourager l'achat d'un mode de chauffage écoresponsable, l'acquisition d'un matériel de chauffage au bois permet d'être éligible au crédit d'impôt développement durable, à la condition que le poêle soit labellisé "Flamme verte".

Renouveler l'ensemble des anciens équipements polluants est particulièrement payant. En effet, si ce crédit d'impôt est de 18 % pour une première acquisition de poêle à bois, ce qui est déjà intéressant, il s'élève à 31 % du prix du nouveau matériel en cas d'un remplacement d'un ancien poêle.

Le bois de chauffe, une solution très avantageuse !

Se chauffer au bois revêt un certain nombre d'avantages : un combustible économique, une capacité de chauffe performante, une chaleur douce et homogène. Et comme on le voit, les nouveaux appareils sont très performants et réduisent drastiquement les nuisances environnementales.

Même si les foyers fermés type poêles à bois décrochent la palme tant de la propreté que de l'efficacité de chauffe, les nouvelles cheminées à foyers ouverts respectent elles aussi les normes. Et puis, dans le cas de la cheminée, on peut éventuellement penser à l'insert. Une excellente raison de s'offrir une petite flambée en toute bonne conscience.

>> A LIRE AUSSI : Comparatif de 6 poêles de chauffage

Par

Publié le

A lire ailleurs