Baisse des ventes des maisons neuves en 2018

Publié le , par Carole Guidon
Baisse des ventes des maisons neuves en 2018Photo: Winnond / FreeDigitalPhotos.net

Alors que le marché de l'immobilier a battu des records en 2017 en France, le secteur de la construction de maisons individuelles est aujourd'hui très inquiet. Et pour cause, selon les Constructeurs et Aménageurs de la Fédération Française du Bâtiment, les ventes devraient reculer de 8 à 10% en 2018.

En cause, une politique du logement qui ne facilite pas l'accession à la propriété. L'APL accession a ainsi été supprimée et avec la réforme du Prêt à Taux Zéro, la part de financement possible en PTZ a été revue à la baisse dans les zones B2 et C afin de favoriser les zones dites "tendues". Or ce sont dans ces zones où le foncier est le moins cher qu'il est le plus intéressant de construire une maison neuve. Difficile en effet aujourd'hui pour un ménage modeste ou des primo-accédants d'imaginer faire construire sa maison à Paris ou à Bordeaux !

Il est d'ailleurs de plus en plus difficile désormais pour les Français de faire bâtir une maison neuve. Si en 2010, l'âge moyen d'un acheteur était de 39 ans, il est passé à 45 ans en 2017. Et alors que les primo-accédants représentaient 70% des acheteurs, en 2017, ils ne sont plus que 50%. Voilà qui traduit certainement un problème de pouvoir d'achat des nouveaux arrivants sur le marché de l'immobilier.

Il faut préciser qu'en 7 ans, le prix moyen d'un terrain a connu une hausse de 45%. Les Français achètent donc des parcelles plus petites (-18% en 7 ans). Du côté du prix de la construction, ce n'est guère mieux. Entre 2010 et 2017, le prix de vente moyen d'une maison neuve a augmenté de 26%. Là aussi, des concessions sont faites sur la surface puisque celle-ci a diminué de 5% en 7 ans. Voilà donc qui ne laisse rien présager de bon pour le secteur du bâtiment qui dit redouter les années à venir.