Vacances : mais comment occuper les enfants ?

Petits ou grands, il est parfois difficile d'occuper les enfants pendant les vacances autrement que devant la télé. Pourtant, certaines activités peuvent les distraire tout autant et les aider à développer leur créativité et leur imagination simplement.

Vacances  : mais comment occuper les enfants ?Photo: 123RF

C'est un cauchemar pour certains parents et même grands-parents : comment occuper les enfants pendant les vacances pour éviter qu'ils ne passent leurs journées devant un écran ?

Activités ludiques, créatives, adaptées à chaque âge, découvrez nos idées pour de super vacances !

Occuper les jeunes enfants

Les jeunes enfants ont un avantage sur les ados, ils s'émerveillent en général de tout. Pourtant, ils ont aussi tendance à vite se lasser des choses et à avoir des difficultés à se concentrer longtemps sur la même tâche.

Ainsi, pour les occuper, pensez à leur proposer plusieurs petites activités dans la journée et à refaire le même programme chaque jour ou chaque semaine afin de leur donner des repères, un peu comme à l'école. Le matin par exemple, après le petit-déjeuner, proposez-leur une activité jardinage au cours de laquelle ils pourront faire pousser leur propre potager dans des petits pots de fleurs tout au long des vacances.

Ensuite, impliquez-les dans les tâches quotidiennes comme la préparation des repas. Ces activités peuvent les intéresser et leur apprendre des choses de la vie courante. Pour les journées pluvieuses, les jeux de société en famille sont incontournables.

Place ensuite aux arts plastiques. Dessin, pâte à modeler, peinture, et même poterie, il existe tellement de techniques différentes que même pendant les grandes vacances, ils n'auront pas le temps de toutes les expérimenter.

Enfin, toutes les sorties sont bonnes à prendre si vous savez les rendre ludiques. Piscine, balade dans la nature, et même courses au marché, voilà qui devrait déjà occuper une bonne partie de leur journée.

Le défi du pré-adolescent

Les pré-adolescents sont à un âge ingrat où ils ne sont pas encore assez grands pour sortir seuls mais où ils n'ont pas non plus très envie de passer toutes leurs vacances avec des adultes.

Pour leur éviter l'ennui, stimulez-les en leur proposant des idées d'activités, sans pour autant vous impliquer dedans. Ils adorent les chorégraphies de Beyoncé ou de Violetta ? Pourquoi ne pas leur proposer de bouger les canapés du salon et d'apprendre la chorégraphie de leur clip préféré ?

Au début des vacances, discutez avec eux d'un projet qu'ils pourraient réaliser seuls ou avec des amis. Créer des bijoux, construire des maquettes, apprendre l'art de la photographie, tenir un journal et faire du scrapbooking, redécorer leur chambre... Achetez le matériel nécessaire avec eux et laissez-les s'occuper du reste, en vous assurant seulement de les remotiver de temps en temps lorsque ces activités semblent perdre de leur intérêt.

Les ados en vacances

Les adolescents sont parfois bien plus difficiles à occuper que les petits. Il faut dire qu'entre les smartphones toujours allumés, l'ordinateur et les jeux vidéo, il est parfois compliqué de capter leur attention.

Il existe pourtant une activité qui leur plaira et leur fera développer leur créativité. Proposez-leur de monter leur propre blog sur internet, étape par étape. Choix du thème, du nom du site, de l'habillage et même de la plateforme, aidez-les à monter un projet qui les passionnera réellement et qu'ils pourront continuer tout au long de l'année.

Votre enfant est fan d'un artiste, d'un jeu vidéo, de mode, d'une équipe de football ? Il pourra alors en faire l'objet de son site. Et ne pensez pas que ce genre d'expérience n'apportera rien dans la vie de votre ado, et notamment dans sa vie professionnelle. Car c'est en prenant l'habitude de travailler sur Internet, d'écrire ou de prendre des photos qu'il développera non seulement sa créativité, mais aussi des compétences dont il aura peut-être besoin dans son futur travail, ainsi que sa capacité à entreprendre des choses.

Publié le 15/07/2015, par Carole Guidon

"Comme Neale Donald Walsch, je crois que la vie commence là où notre zone de confort s'arrête. Et vous ?"