Manque de lumière, dépression saisonnière !

Moral en berne, perte de motivation, manque d'énergie, nombreux sont celles et ceux qui expérimentent ces désagréments en hiver, la faute au manque de lumière. Quelques bonnes habitudes peuvent vous aider à inverser la tendance de la plus naturelle des façons.

Manque de lumière, dépression saisonnière !

La dépression saisonnière est un mal bien connu et largement répandu. En automne et surtout en hiver, le manque de lumière perturbe le fonctionnement normal de notre cerveau, au point que notre humeur ainsi que notre vitalité s'en ressentent.

Heureusement, quelques gestes simples peuvent nous aider à prévenir les conséquences de ce blues de la saison froide.



Une production d'hormones chamboulée

La lumière a un rôle majeur à jouer dans la production de certaines hormones et neurotransmetteurs. En passant par nos yeux, elle atteint notre cerveau et influence ce dernier dans son activité.

La lumière est ainsi impliquée dans la production de mélatonine, aussi connue sous le nom d'hormone du sommeil. Alors que le jour se couche et que la luminosité se fait plus faible, notre cerveau sécrète de la mélatonine ce qui nous permet d'avoir sommeil, tout simplement.

La lumière agit également sur la production d'un neurotransmetteur qui a lui aussi un rôle capital à jouer dans notre bien-être. Il s'agit de la sérotonine qui influence notre humeur.

Si la lumière vient à manquer, comme c'est le cas en hiver où les jours raccourcissent et le soleil se fait rare, notre moral et notre sommeil peuvent être ainsi considérablement dégradés.

La luminothérapie pour retrouver le sourire

Dans les pays scandinaves où le manque de lumière se fait particulièrement pesant, nombreux sont celles et ceux qui sont équipés d'une lampe de luminothérapie.

Cet appareil s'utilise de préférence le matin pour faire le plein d'énergie et activer les mécanismes de production de mélatonine et de sérotonine. Malheureusement, son coût élevé le rend inaccessible aux petits budgets.

Cependant, on peut remplacer son effet par quelques bons réflexes. Le premier, profiter au maximum de la lumière même lorsque l'on est à l'intérieur et ce, dès les premières minutes du jour. Ouvrez vos volets en grand ainsi que les rideaux et nettoyez vos vitres pour qu'un maximum de lumière passe.

Dès que vous avez un moment, même lorsque le ciel est couvert ou qu'il fait froid, sortez de chez vous ! Le week-end, préférez une balade en forêt plutôt qu'un après-midi au centre commercial. À la pause déjeuner, marchez à l'extérieur quelques minutes. Évitez le port de lunettes de soleil lorsque ce n'est pas indispensable et exposez-vous le plus possible.

Les bons réflexes pour bien dormir

Il n'est pas rare en période hivernale de se supplémenter en vitamines car on se sent "à plat". Mais pour retrouver de l'énergie, il peut être également utile de se concentrer sur la qualité de son sommeil, particulièrement si vous rencontrez des difficultés d'endormissement.

Ici aussi, la luminothérapie aura un rôle majeur à jouer puisque l'exposition à la lumière le matin influence la production de mélatonine le soir. Mais d'autres gestes vous seront particulièrement bénéfiques. Coupez vos écrans de télévision, téléphone et ordinateur au moins 1 heure avant le coucher : leur lumière bleue perturbe la production de l'hormone du sommeil.

Autre conseil : faites du sport. Cela vous aidera à retrouver une bonne fatigue et à vous décharger de votre anxiété. Privilégiez certains aliments comme les noix, les graines, les légumineuses et les bananes qui favorisent la production de mélatonine et de sérotonine.

Si ces bons réflexes ne suffisent pas, sachez que la mélatonine est disponible en vente libre en pharmacie. Renseignez-vous auprès de votre pharmacien et même si vous n'aimez pas prendre des médicaments, considérez cette option qui contrairement aux somnifères ne présente pas de risque d'accoutumance.

Publié le 08/12/2017, par Carole Guidon

"Comme Neale Donald Walsch, je crois que la vie commence là où notre zone de confort s'arrête. Et vous ?"