Le confort de la domotique

La domotique est l'ensemble des technologies de l'électronique, de l'informatique et des télécommunications utilisées dans les domiciles. Elle vise à assurer de nombreuses fonctions tout en gérant les systèmes automatiques. Explication.

Le confort de la domotique

La domotique est un ensemble de techniques visant à assurer, dans la maison et de manière automatisée, la gestion des fonctions de sécurité, de confort, de communication et de gestion d'énergie. Les appareils de la maison sont alors intégrés au sein de systèmes qui communiquent entre eux afin de gérer des automatismes.

Aux origines de la domotique

Comme la domotique est née du progrès technique, il est difficile de dater son apparition. Néanmoins, on peut considérer que ses réels débuts ont été permis par la démocratisation de l'informatique, ce qui les place donc dans les années 1980. A cette époque, les ordinateurs ont en effet commencé à arriver dans les foyers et cela a donné quelques idées à certains.

Il ne faut pas oublier que l'automatisation en vue d'en tirer un certain confort est un fantasme qui a longtemps fait rêver l'Homme. Nombreuses sont les œuvres qui, dès l'Antiquité, parlent d'automates assistants et de portes automatisées. En 1867, un certain Jean-Eugène Robert-Houdin, père de la magie moderne, illusionniste et grand constructeurs d'automates, publie "Le Prieuré : organisations mystérieuses pour le confort et l'agrément d'une demeure". Le prestidigitateur, qui avait truffé sa propriété (Le Prieuré) d'installations électromécaniques pour se faciliter la vie, y décrivait ses inventions avec, notamment, un portail qui s'ouvrait à distance et un système qui donnait automatiquement à sa jument ses justes rations d'avoine (antivol inclut).

Les débuts de la domotique, plus de cent ans plus tard, furent pourtant difficiles, entre autres freinés par des écosystèmes encore rigides et immatures, des problèmes d'ergonomie et un rapport coût/usage encore trop important. Il faudra attendre le début des années 2000 pour que la technologie séduise, aidée notamment par la miniaturisation et un internet de plus en plus rapide.

La domotique, comment ça marche ?

Pour fonctionner et rendre la maison intelligente, la domotique a besoin au minimum :


  • D'une interface : c'est le moyen de commander sa maison ou plutôt les éléments connectés de sa maison. Cette interface homme-machine peut être un boîtier mural, un smartphone, une tablette, un ordinateur, une télécommande, ou même un simple interrupteur servant à déclencher un scénario prédéfini.

  • D'un réseau : c'est le canal de communication sur lequel se connectent tous les appareils domotiques et qui leur permet donc non seulement de recevoir des ordres, mais aussi de dialoguer entre eux dans des scénarios plus ou moins compliqués.

  • De récepteurs : ce sont les appareils qui reçoivent les ordres. On en distingue deux sortes : les périphériques connectés (thermostat intelligent, ampoule connectée, etc.) et les modules domotiques permettant de rendre connectés des appareils classiques (prises, douilles, etc.), voire des éléments de la maison comme les volets (on les appelle alors des actionneurs : vérins, vannes, etc.).

A cela on peut ajouter des capteurs et des détecteurs (luminosité, température, présence, etc.) qui permettent d'automatiser des tâches, et un serveur central, également appelée "box domotique" ou "centrale domotique". Ce serveur pousse plus loin l'expérience en mutualisant les données récoltées ou émises par les différents appareils de la maison et en les utilisant intelligemment (arrêt du chauffage si une fenêtre est ouverte par exemple). La box domotique sécurise et améliore également le pilotage à distance de son domicile et dispose de fonctions avancées comme l'auto-apprentissage des habitudes des occupants. On peut la voir comme le chef d'orchestre de tous les appareils domotiques de la maison.

A noter enfin l'arrivée des enceintes connectées embarquant un assistant personnel intelligent, comme Amazon Echo ou Google Home. Grâce à elles, il devient possible de commander ses appareils à la voix, ces assistants étant compatibles avec la domotique.

domotique éclairage

Un confort futuriste

Avec la domotique, votre maison s'adapte à votre rythme de vie et à vos habitudes. Elle satisfait vos besoins et vos envies de confort, et prend en compte des situations de la vie quotidienne en fonction de scénarios que vous créerez ou d'automatismes acquis par l'auto-apprentissage : fermer son domicile lorsqu'on part au travail, créer une ambiance de lecture le soir, déclencher les stores, préparer le café le matin… Oubliez les contraintes quotidiennes et fastidieuses, véritables pertes de temps ! En domotique, un seul bouton suffit pour tamiser l'éclairage, déclencher la musique, diffuser de l'air parfumé et allumer la cheminée en vue d'une parfaite soirée cocooning.

Optimisation énergétique et sécurité

La domotique vous permet également d'économiser de l'énergie : le chauffage est mis en mode "éco", les lumières oubliées s'éteignent toutes seules et se rallument si une présence est détectée dans la pièce… Sa vraie force réside, là encore, dans l'auto-apprentissage, car votre maison apprend de vos habitudes et, par exemple, arrête le chauffage lorsque vous partez de la maison et le remet en route peu avant que vous ne rentriez. Autres exemples : elle règle les stores pour laisser entrer le soleil et ainsi économiser le chauffage, ou encore ne chauffe que la juste quantité d'eau dans le chauffe-eau le matin. Grâce à ces optimisations, un système domotique peut utiliser 10 à 30% d'énergie en moins.

Enfin, la domotique sécurise votre maison sans même que vous ayez à y penser : simulation de présence, baisse automatique des volets, mise en route de l'alarme… La maison est également sécurisée par tous les capteurs qu'elle possède déjà (capteurs de présence, détecteurs d'ouverture, etc.), ce qui permet d'avoir un système de sécurité déjà déployé sans coût supplémentaire !

Une aide précieuse pour les personnes en perte d'autonomie

La domotique est enfin une aide précieuse pour les personnes dépendantes, en apportant accessibilité, autonomie, communication, circulation et confort. Pour elles, les fenêtres, portes et autres baies vitrées s'ouvrent depuis une interface adaptée, voire au moyen d'une téléthèse (moyen de contrôle spécialement destinée aux personnes en situation de handicap). Les lumières et les autres appareils électriques se commandent également de la même façon, quand ce n'est pas un détecteur de présence ou un scénario qui les allument automatiquement.

Mais au-delà du confort et de l'autonomie retrouvée, la domotique leur offre aussi plus de sécurité au quotidien. Avec ses capteurs et après avoir préalablement enregistré les habitudes de vie de l'habitant, le système est en effet capable de donner l'alerte en cas d'évènements inhabituels. Par exemple, s'il se lève normalement aux alentours de 8h et qu'à 10h, aucun mouvement n'a encore été détecté dans la chambre à coucher, le système contacte son médecin, un proche ou le voisin. L'été, il donne l'alerte si la température devient trop élevée dans l'habitation tout en ouvrant les fenêtres, voire en lançant la climatisation.

Les applications sont encore nombreuses : détection de chute, détection de fuite avec arrêt automatique (eau, gaz et fumée), contrôle du confort dans les pièces de vie (luminosité, hygrométrie, température, etc.), tout devient possible avec la domotique.

Par

Mis à jour le

A lire ailleurs