Construire sa maison avec de la paille

Reconnue comme matériau professionnel pour la construction, la paille a plus d'une corde à son arc. Économique et écologique, elle permet de fabriquer des maisons bien isolées pour un coût moins élevé que les logements en béton. Lumière sur une technique marginale qui a l'avenir devant elle.

Construire sa maison avec de la paillePhoto: Hublera

Vous vous souvenez de la fable des trois petits cochons ? Dans cette histoire pour enfants, la maison en paille ne vaut pas un clou. Et dans l'inconscient collectif, rien ne vaut une bonne construction en brique ou en béton. Pourtant, les temps ont changé. L'écologie est passée par là et de nouveaux matériaux ont le vent en poupe. Après le succès des maisons en bois, la paille pourrait bien se tailler une place de choix.

La paille trace son sillon

Il faut dire que le béton a mauvaise presse. Responsable de la disparition du sable dans le monde, il évoque également des constructions ternes et trop urbaines. Alors pour sortir du lot, des bâtisseurs ont eu l'idée de remettre la paille au goût du jour. A tel point qu'en France, depuis 2012, la paille est reconnue comme matériau adapté au bâtiment. L'idée étant de promouvoir une technique fiable et pérenne, un Réseau français des constructeurs en paille (RFCP) s'est constitué et a établi des normes techniques professionnelles avec le Ministère du Développement durable.
Alors que l'évocation même d'une maison en paille surprend encore nombre de Français, ce type de construction est déjà devenu assez courant dans des pays comme l'Allemagne, la Suisse, l'Angleterre, la Suède ou le Danemark.

Des techniques éprouvées

Évidemment, construire une maison en paille ne se limite pas à assembler des bottes de foin, comme une cabane à la campagne. Pour accepter cette nouvelle technique, il convient d'effacer les images qui nous viennent tout de suite à l'esprit, plus proches de l'illustration pour enfants que du projet d'architecte.
Ce type d'habitat se conçoit à l'aide de paille fortement compressée, assurant son étanchéité et supprimant ses propriétés combustibles. Il est possible d'ajouter de la terre argileuse à la paille, afin de renforcer l'isolation. La chaleur est ainsi emmagasinée puis restituée dans la maison, instaurant ainsi une atmosphère naturellement stable, sans grande variation thermique.
Réputée saine, la paille est généralement garantie sans produit chimique.

Plusieurs techniques existent pour monter une maison avec de la paille :
> la technique dite "Nebraska", ou paille porteuse : les bottes sont assemblées comme des briques, sans ossature, et peuvent supporter la charpente.
> les techniques de remplissage : les bottes sont introduites pour combler une charpente, une ossature ou encore des caissons.

Une construction économique

A l'inverse des chantiers traditionnels, la construction d'une maison en paille demande essentiellement un investissement sur la main d’œuvre. Le matériel est peu onéreux et permet ainsi de réduire considérablement la facture. Il faut prévoir environ 500 bottes de paille pour une maison de 100 m², soit 2 hectares de blé. En récupérant la paille chez des paysans voisins, on réduit également le bilan carbone de sa construction.

Le budget d'un tel logement n'est pas seulement réduit au moment où la maison sort de terre : il l'est aussi au quotidien, grâce aux économies d'énergie réalisées par la paille et ses propriétés isolantes.

Enfin, les maisons en paille semblent tenir dans le temps : aux États-Unis, certaines habitations datant du 19ème siècle sont toujours habitées. Il faut dire que la paille n'attire ni les termites, ni les rongeurs.

Publié le 04/06/2013, par Guillaume

"Créateur du site et auteur de nombreux articles, je supervise aussi l'équipe de rédacteurs, pour vous faire partager nos trouvailles, nos idées, nos envies."