Comment bien choisir son sapin de Noël ?

Choisir un sapin de Noël est souvent un casse-tête. Entre l'envie de se faire plaisir mais de préserver la planète, d'avoir un arbre qui tienne dans le temps mais qui sente bon, qui reste bon marché mais de qualité, il n'est pas toujours évident de trancher.

Comment bien choisir son sapin de Noël ?

À l'approche des fêtes de fin d'année, bon nombre d'entre vous se demande encore sûrement quel sapin acheter pour décorer la maison. Si chaque espèce a ses avantages et ses inconvénients, nous verrons aussi que d'un point de vue écologique, le sapin artificiel n'est pas forcément le meilleur choix.

Le plus écolo n'est pas celui que l'on croit

Le sapin naturel, c'est celui qui nous fait le plus volontiers craquer, dont on apprécie le charme de l'authenticité et qui agit pour bon nombre d'entre nous comme une véritable madeleine de Proust.

Mais en grandissant, on a parfois un peu mal au cœur à l'idée d'acheter un arbre coupé, qui aurait mérité sans aucun doute de grandir. La question du respect de l'environnement se pose et on pense parfois se tourner vers le sapin artificiel qui nous semble à cet instant être une meilleure option.

Les amoureux du naturel vont sûrement être ravis d'apprendre que, contre toute attente, le sapin naturel est le produit le plus éco-responsable des deux. S'il a poussé dans nos régions, son bilan carbone est bien évidemment moins élevé qu'un arbre artificiel produit en Asie. Les matériaux utilisés pour la fabrication du sapin artificiel ne sont d'ailleurs pas "éco friendly" du tout, puisque non biodégradables.

Que l'on se rassure enfin, le sapin naturel n'est pas arraché dans les forêts mais cultivé pour la vente. Et le producteur a bien entendu tout intérêt à replanter des arbres s'il veut voir son commerce perdurer. Mais si pour des questions pratiques vous préférez l'arbre en plastique, on ne vous en voudra pas, l'important est de ne pas en racheter un tous les ans.

Nordmann ou Epicéa, faites votre choix

Si votre cœur vous pousse à opter pour le naturel, reste maintenant à vous diriger parmi les différentes variétés disponibles. En France, le Nordmann est le plus populaire mais l'épicéa n'a pas dit son dernier mot.

Le premier tire son épingle du jeu en promettant de tenir plus longtemps que le second. Il perd moins facilement ses belles aiguilles et évite de devoir sans arrêt passer un coup de balai.

L'épicéa quant à lui est bien moins résistant. Ses aiguilles tombent rapidement mais il a un double avantage. Il est moins cher que le Nordmann, et contrairement à lui, il sent bon ! Si vous pensez faire votre sapin quelques jours avant Noël seulement, on vous le recommande.

D'autres espèces existent bien évidemment comme le Nobilis, l'Omorika ou le Grandis Pungens, mais elles sont plus rares.

Comment faire durer son sapin

Si vous voulez un sapin qui dure, choisissez un arbre avec des racines. Vous pourrez ainsi le rempoter si nécessaire et l'arroser de temps en temps. Éloignez-le ensuite des sources de chaleur comme le radiateur ou la cheminée.

Évitez également de l'asphyxier sous de la neige artificielle en bombe pleine de produits chimiques. Contentez-vous des boules et des guirlandes pour le décorer.

Enfin, particulièrement si votre choix s'est porté sur l'épicéa, évitez de le placer sur le passage, où à force de bousculades il finira par perdre toutes ses aiguilles. Attention également aux courants d'air qui auront le même effet.

>> A LIRE AUSSI : Un nouveau look pour votre sapin de Noël

Publié le 07/12/2016, par Carole Guidon

"Comme Neale Donald Walsch, je crois que la vie commence là où notre zone de confort s'arrête. Et vous ?"