Vous allez désormais savoir si vos appareils sont réparables

Vous allez désormais savoir si vos appareils sont réparables

Le gouvernement français a l'intention d'agir en faveur de l'environnement, via l'examen de la question de l'obsolescence programmée et de son corollaire, "l'indice de réparabilité".

En décembre 2019, l'Assemblée Nationale a voté presque à l'unanimité en faveur de cet indice qui doit déterminer le potentiel de réparation d'un produit électrique ou électronique vendu dans le commerce. Le but de la manœuvre est de pouvoir plus facilement remettre en bon état un appareil qui dysfonctionne, au lieu de le jeter et de produire en conséquence des déchets, alors qu'il y en a déjà plusieurs millions de tonnes par an, actuellement.

Grâce à cet indice, les marques vont entrer en concurrence sur un nouveau domaine, la durée de vie d'un appareil, et les penseurs de cette loi ont pour ambition, en plus de sauvegarder la planète par ricochet, de créer de nouveaux emplois dans le domaine de la réparation. Dans le contexte actuel, un tel pas vers la sauvegarde de l'environnement ne peut être accueilli qu'avec bienveillance. Mais, concrètement, comment va fonctionner ce nouvel indice ?

Lorgnant du côté de Fnac-Darty, qui a sorti, il y a quelques années, un indice jugeant du degré de réparabilité des téléphones et des ordinateurs, celui qui nous intéresse ici ira de 1 à 10, 1 désignant un appareil pas réparable, 10 un appareil qui l'est parfaitement. Pour juger de la qualité d'un produit dans ce domaine et définir une note, cinq critères seront pris en compte : le degré d'aisance pour démonter et remonter l'appareil ; la qualité de la documentation relative au fonctionnement de celui-ci ; le degré de facilité pour trouver des pièces détachées ; la possibilité d'accès à un compteur d'usage et, enfin, la différence entre le prix d'achat de l'appareil et le prix d'achat de la pièce la plus chère qui le compose.

Avec ces critères sera produite une note, entre 1 et 10 donc, qui devra obligatoirement apparaître sur les divers appareils prévus pour sortir dans le commerce à partir de 2021. Enfin, précisons qu'un second indice devrait entrer en vigueur en 2024, et que celui-ci indiquera, à l'aide d'une note également, la durée de vie d'un appareil électronique ou électrique, en prenant notamment en compte sa solidité ou encore sa fiabilité.

Par

Publié le

A lire ailleurs