Peut-on laisser son chien dormir dehors l'hiver ?

Tous les chiens ne sont pas égaux face aux températures. Trop chaudes ou trop froides, chaque animal est différent. De ce fait, faire dormir son chien dehors pendant l'hiver peut comporter des risques. Certains d'entre en sont capables, mais pas tous. Quoi qu'il en soit, il est essentiel de lui proposer les meilleures conditions possibles.

Peut-on laisser son chien dormir dehors l'hiver ?

Posséder un grand jardin avec beaucoup d'espace peut donner envie de laisser son animal dormir dehors. Cela évite, entre autres, les poils et l'odeur de chien mouillé à l'intérieur de la maison. Malheureusement, tous ces désagréments ne peuvent pas toujours être évités. En effet, beaucoup de chiens aiment se prélasser devant la cheminée ou à côté de leur maître sur le canapé.

Les risques pour un chien de dormir dehors

Les chiens, comme les humains, risquent l'hypothermie en cas de grand froid. Étant donné que le corps se met au repos la nuit, le chien ne se réchauffe pas naturellement. Les mécanismes corporels pour éviter ces désagréments sont les tremblements, les frissons, les grelottements... Parfois, malheureusement, ce n'est pas suffisant et le chien peut mourir de froid.

La température corporelle d'un chien se situe habituellement aux alentours des 38,5°C. Si celle-ci descend en dessous des 38°C, on considère qu'il est en état d'hypothermie. En dessous de 37,5°C, cela devient une hypothermie préoccupante et il faut consulter un vétérinaire, sous peine de complications.

Si le chien est habitué à dormir dehors toute l'année, son corps bénéficiera des transitions de l'automne et du printemps. Ces dernières lui permettront de s'adapter et de changer de poil. Il sera plus fourni l'hiver grâce à l'apparition du sous-poil. Ainsi, le chien sera mieux armé pour supporter des températures plus froides.

Quels chiens pourraient être concernés ?

Toutes les races de chiens ne sont pas disposées à vivre continuellement dehors, ni encore moins à y dormir. Certains sont plus adaptés que d'autres. Les Malamutes et les Huskies Sibériens peuvent résister aux températures les plus froides, s'ils sont habitués à passer leur temps à l'extérieur. Leurs poils caractéristiques sont naturellement plus denses et épais.

Contrairement à cela, les chiens comme les chihuahuas ou les yorkshires sont frileux de nature et ne pourront pas dormir dehors lors des nuits froides. Même s'ils vivent à l'extérieur en continu dans la journée, leur corps et leurs poils ne conviennent pas. Il est évident que les races de chiens nus non plus.

De plus, d'autres facteurs, indépendants à la race, sont à prendre en compte. Les chiens âgés ou malades n'ont pas leur place dehors la nuit. Ils régulent mal leur température corporelle. La longueur du pelage et le mode de vie doivent être pris en compte. Sachez que les chiens originaires des pays chauds, comme le Basenji, craignent naturellement les températures les plus basses.

chien dans sa niche

Conseils pour un chien qui dort dehors

Un abri imperméable doit obligatoirement être mis à la disposition de votre toutou. Cela concerne également les journées. En cas de pluie, de vent, ou tout simplement pour se reposer dans ce petit refuge, il doit pouvoir y avoir accès. Cette niche, ni trop grande, ni trop petite, doit être bien isolée du sol et mise à l'abri, en particulier des vents dominants. Le bois est conseillé, car il est plus chaud et plus isolant que le plastique. Pour procurer de la chaleur aux chiens qui dorment dehors l'hiver, des coussins, des couvertures et un matelas doivent lui permettre de lutter contre la déperdition de chaleur.

La nourriture doit être adaptée. En effet, le chien utilise plus d'énergie puisque son corps doit lutter contre le froid. Suivant les aliments, la ration doit être augmentée de 10 à 20 %. Cela varie suivant les marques de pâtés ou croquettes, il faut consulter les conseils sur l'emballage. Il est possible d'ajouter à l'alimentation un complément, comme de l'huile de saumon pour chiens.

En cas de grand froid inhabituel et de temps vraiment trop mauvais (tempête de neige, grêle, pluie en discontinue...), il vaut mieux tout de même autoriser ponctuellement le chien à dormir à l'intérieur. Même un animal habitué a ses limites et il convient de ne pas le mettre dans une situation d'inconfort.

Laisser son chien dormir dehors la nuit est à étudier au cas par cas. Suivant la forme physique ou les habitudes de vie, nos compagnons ne sont pas tous égaux. L'essentiel est de lui fournir des conditions adéquates. Quoi qu'il en soit, il faut laisser au chien le temps de s'adapter en l'y laissant toute l'année. Le mettre dehors toute la nuit uniquement l'hiver s'apparente à de la maltraitance.

Par

Publié le