La pompe à chaleur géothermique : complexe mais efficace

La pompe à chaleur géothermique : complexe mais efficace

Introduire progressivement les énergies renouvelables dans le quotidien est un véritable devoir de citoyen. Pour cela, de nombreuses techniques sont possibles. Les pompes à chaleur géothermiques en sont un exemple et leur fonctionnement a fait ses preuves. Mais si cette solution présente de nombreux avantages et très peu d'inconvénients, les contraintes administratives et le coût doivent être pris en considération.

Le chauffage est une nécessité dans nos contrées, c'est une évidence. Mais vu la progression du coût des énergies, il est temps de trouver des solutions alternatives, propres et respectueuses de l'environnement.

Principe de fonctionnement de la géothermie

Le fonctionnement de la pompe à chaleur (PAC) géothermique est très ingénieux. C'est un système qui assure le chauffage et la production d'eau chaude d'un logement. Cette dernière utilise efficacement l'énergie gratuite présente sous la terre. Deux systèmes de captage sont possibles :

Le captage horizontal au sol
Cette technique est la plus utilisée en France. Les capteurs sont enterrés sous forme de serpentins à une profondeur variant de 0,60 mètre à 1,20 mètre. Cela recouvre une grande surface de terrain. En effet, ce dernier doit être au minimum égal à 1,5 fois la surface à chauffer. Ces capteurs récupèrent les calories présentes sous terre. La chaleur ainsi récupérée sera diffusée dans le logement grâce à une PAC. Cette dernière est composée d'un compresseur, d'un évaporateur et d'un détendeur. Elle alimente les radiateurs et les planchers chauffants.

Le captage vertical
Cette technique de captage est plus coûteuse que le chauffage par géométrie horizontale. Elle demande, certes, moins d'espace, mais la pose nécessite de la profondeur pour un forage pouvant aller de 50 à 100 mètres selon les cas.

Les travaux d'installation des capteurs et ceux de la pompe à chaleur doivent être exécutés par un installateur qualifié. L'Ademe (agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie) recommande de faire appel à un artisan qualifié QualiPAC. Un entretien régulier doit être réalisé tous les 2 ans par un professionnel, pour contrôler l'installation. Certains modèles plus puissants peuvent réclamer un contrôle tous les ans. Enfin, un contrat d'entretien peut être souscrit lors de l'installation.

Avantages de la pompe à chaleur géothermique

Une pompe à chaleur géothermique offre de nombreux avantages :


  • Elle permet de faire des économies sur la facture de chauffage, qui ne sont pas négligeables.

  • Elle permet de gagner en confort et de passer à une énergie verte et durable.

  • Ce système ne produit pas d'odeur, contrairement aux chaudières à fioul.

  • Il n'a pas non plus besoin d'un espace de stockage, comme pour le bois par exemple.

  • Il n'y a pas de rejet, il n'est donc pas utile de poser un conduit d'évacuation.

  • À l'heure de la transition écologique, de nombreuses aides sont proposées.

Inconvénients de la géothermie associée à une PAC

Malheureusement, ce système de pompe à chaleur géothermique présente aussi quelques problèmes :


  • C'est de loin la solution la plus coûteuse.

  • L'emploi de fluides frigorifiques est le principal inconvénient des PAC. Ces derniers se révèlent être de puissants gaz effet de serre. Toutefois, la pompe se doit d'être évidemment étanche.

  • Concernant l'installation par capteurs horizontaux, il faut avoir un grand jardin. De plus, en toute logique, il n'est pas possible de planter des arbres à proximité de ce réseau.

  • La technique des capteurs verticaux nécessite un trou d'une profondeur de 70 à 100 mètres, afin d'y insérer des tubes. La géothermie n'est donc pas forcément adaptée à tous les terrains : les plus rocailleux en seront exclus.

  • Le coût d'installation de ce type de pompe à chaleur à géothermie est très élevé.

géothermie

Des contraintes administratives

Pour avoir la possibilité de bénéficier des différentes aides financières mises en place par le gouvernement, l'installation d'une pompe à chaleur géothermique doit absolument être réalisée par un professionnel reconnu garant de l'environnement (RGE). Cela nécessite des travaux très importants. Avant de commencer le chantier, quelques démarches administratives sont à prévoir. En outre, de nombreuses aides sont à disposition. Il est ainsi capital de se renseigner auprès de son artisan, pour obtenir des conseils avisés.

Coût d'une installation géothermique

Le coût d'une pompe à chaleur seule s'élève à un tarif situé entre 10 000 et 20 000 €. Pour une installation complète, il faut compter entre 20 000 et 40 000 €. L'achat et la pose d'une pompe à chaleur géothermique est de loin la plus onéreuse de toutes. Malgré cela, elle reste un investissement intéressant, car il est possible de réaliser jusqu'à 70 % d'économie sur la facture annuelle de chauffage.

Aides financières disponibles

La prime énergie, autrement nommée "prime Effy", peut apporter jusqu'à 4 400 € d'aide financière. Il est possible pour les particuliers de faire une demande pour l'aide "MaPrimeRénov'" distribuée par l'Anah (agence nationale de l'amélioration de l'habitat). Cette dernière se présentera sous la forme d'une prime forfaitaire. C'est une aide à la rénovation énergétique. Pour l'installation d'une PAC géothermique, la TVA s'abaisse à 5,5 %. Le prêt à taux zéro (PTZ) peut être proposé sous certaines conditions.

La transition écologique est une évidence à l'époque actuelle. L'utilisation d'un système de chauffage propre et respectueux de l'environnement est essentielle. Malgré le coût de l'installation, il est capital de tout mettre en œuvre pour sauter le pas. La nature nous remerciera un jour.

Par

Publié le

A lire ailleurs