6 techniques de décoration détestées par la génération Z

À chaque génération ses tendances décoration, avec des styles très populaires sur une décennie qui deviendront totalement obsolètes quelques années plus tard. Alors que les membres de la Gen Z commencent à prendre leur envol et à s'installer dans leur propre foyer, on voit se dessiner leurs styles de décoration favoris… et surtout ceux qu'ils détestent.

Temps de lecture : 3 min
6 techniques de décoration détestées par la génération Z

Certaines techniques de décoration n'ont plus la cote chez les membres de la Gen Z, qui les trouvent ringardes, dépassées, voire carrément insupportables. Il s'agit souvent de styles qu'ils ont côtoyés chez leurs parents pendent de longues années et qu'ils refusent catégoriquement d'intégrer à leurs habitats. Monochrome, luxe au rabais, murs trop chargés, meubles industriels, on revient sur 6 tendances décoratives que vous ne trouverez pas chez les moins de 25 ans !

Le monochrome

La tendance qui consistait à miser principalement sur une couleur pour l'ensemble de la décoration intérieure semble avoir fait son temps. Même en variant les tons d'une même teinte qui se verrait appliquer sur les murs, les revêtements des meubles et les accessoires décoratifs, la Gen Z ne veut plus du monochrome. Fini donc le tout blanc, tout bleu et surtout tout gris, considéré comme ennuyeux et triste. Ils préfèrent les couleurs plus chaudes, qui confèrent un aspect naturellement chaleureux à leur foyer.

Le minimaluxe

Sous cette technique décorative, on trouve un mélange entre minimalisme et luxe, composé de meubles à miroirs, d'accessoires de décoration brillants, de revêtements en velours pour le canapé, de fauteuils en cuir, que ne semblent pas apprécier les plus jeunes. Le souci ne vient pas du luxe en lui-même, puisqu'ils l'acceptent volontiers à condition qu'il soit de qualité (avec des pièces uniques et de la personnalisation), mais bien de ce qu'ils considèrent comme un luxe au rabais, avec des éléments qui sonnent faux et qui paraissent imiter les marques de grand luxe, sans y parvenir totalement.

Les décorations en plastique

Le plastique a fait son temps dans la décoration intérieure et si les amateurs de vintage ne pourront que déplorer cette évolution, la Gen Z ne souhaite plus voir de chaises à dossier en plastique, de tabourets colorés ou de tables de cuisine en PVC. La raison n'est pas qu'esthétique : cette matière n'est pas eco-friendly et la nouvelle génération prête une attention toute particulière à l'impact environnemental des éléments qu'elle achète. Elle privilégie donc le bois et les matières naturelles pour la décoration !

cuisine en pvc

Les écritures murales

Déjà ringarde en 2023, la tendance consistant à utiliser des lettres en bois ou en plastique pour écrire un prénom sur la porte d'une chambre ou signaler la fonction d'une pièce est désormais à bannir, selon la Gen Z, pour qui les murs doivent rester relativement épurés. Cela fonctionne aussi pour les autocollants avec citations pseudo-philosophiques et motifs alambiqués, qui ont proliféré dans les cuisines et les chambres à coucher durant de nombreuses années.

Le fast mobilier

Le principe de fast mobilier (ou fast furniture) va de pair avec la surconsommation, que les plus jeunes (du moins une partie d'entre eux) abhorrent. C'est l'idée d'acheter des meubles pas chers, des accessoires de décoration à bas prix, produits en masse, en privilégiant le tarif à la qualité, quitte à en changer très régulièrement. La génération IKEA a contribué à l'essor de cette pratique qui n'a plus le vent en poupe. La Gen Z préfère avoir des meubles qu'on ne verra pas chez tout le monde, et ses membres n'hésitent pas à chiner dans les brocantes et les vide-greniers, à récupérer et retaper des meubles anciens, pour éviter de tomber dans ce travers.

La peinture sur un meuble en bois

On retrouve l'importance de la nature pour la génération Z en apprenant (notamment sur TikTok, où les utilisateurs la décrient) que la technique consistant à repeindre un meuble en bois avec une peinture colorée n'est plus tolérée. Pour eux, cacher une matière aussi noble que le bois n'a aucun sens et c'est même une aberration, surtout quand les meubles sont recouverts de rose pâle, de vert pomme, d'un ocre rouge ou d'un bleu tempête, bien trop éloigné du matériau de base.

Par

Publié le