Télétravail : un quart des Français a déjà sauté le pas

Publié le , par Carole Guidon
Télétravail : un quart des Français a déjà sauté le pas

Le télétravail serait-il enfin entré dans les mœurs de l'entreprise ? On serait tenté de le croire en découvrant les résultats de cette étude menée par le groupe Malakoff Médéric.

Sur les 1500 salariés et les 400 dirigeants d'entreprises privées sondées, un quart explique en effet pratiquer le télétravail. Et sur ces télétravailleurs, 60% s'en disent très satisfaits. Des chiffres encourageants qui ne devraient cesser d'augmenter puisque les non convertis sont tout de même 56% à vouloir s'y essayer pour améliorer leur quotidien.

Les bons côtés de ce mode de travail n'ont pas échappé aux salariés qui sont 53% à y avoir recours pour réduire leur temps de trajet et 45% pour assouplir leurs horaires. On note aussi une envie de faire des économies, notamment en ce qui concerne le coût du trajet ou les frais engendrés par la garde des enfants.

Tout n'est pourtant pas rose au pays du télétravail puisque 65% des sondés s'inquiètent du risque d'isolement qui découle de ce mode de travail. Le co-working pourrait ainsi être la solution au problème. 45% des télétravailleurs y ont d'ailleurs déjà recours.

Peu de salariés le savent mais désormais il est bien plus facile grâce aux ordonnances réformant le Code du Travail d'avoir recours au télétravail. Outre les points positifs déjà cités, on oublie souvent que ce mode de fonctionnement permet également de pouvoir vivre où l'on veut ou presque. Voilà qui pourrait permettre aux petites villes en perte de vitesse, et où le foncier est moins cher, d'attirer de nouveaux habitants et de redynamiser leur région.

Attention tout de même aux effets nocifs du travail à distance. On peut redouter une absence de séparation nette entre la vie privée et la vie professionnelle lorsque l'on travaille sur son lieu de vie. On peut aussi craindre la difficulté à se "déconnecter".

>> A LIRE AUSSI : Découvrez la règle d'or pour bien travailler chez soi