Exonération de la taxe d'habitation : êtes-vous concerné ?

Publié le , par Anaïs Sybellas
Exonération de la taxe d'habitation : êtes-vous concerné ?

Promesse-phare d’Emmanuel Macron durant la campagne présidentielle, l’exonération de la taxe d’habitation sera mise en place progressivement à compter de 2018 pour 80% des ménages français. Êtes-vous concerné par cette mesure ?

Chaque année, le mois de novembre fait tomber les dernières feuilles des arbres, tandis qu’apparaît dans votre boite aux lettres une feuille d’un autre genre : la taxe d’habitation. Mais dans trois ans, ce ne sera peut-être plus le cas. Gérald Darmanin, ministre des comptes publics, a annoncé que 80% des Français, soit 17 millions de foyers, bénéficieraient d’une première baisse de cet impôt sur le logement à partir de 2018.

Ainsi, si vous devrez payer votre taxe d’habitation plein pot en 2017, vous pourriez voir son montant diminuer d’un tiers en 2018, d’un second tiers en 2019, avant d’en être totalement exonéré en 2020. Pour une taxe d’habitation de 900 euros, vous devriez donc régler 600 euros en 2018, puis 300 euros en 2019.

Pour savoir si vous faites partie des heureux bénéficiaires, il vous suffit de faire le calcul. Voici le barème mis en place par le gouvernement : le revenu fiscal de référence (qui est mentionné sur votre impôt sur le revenu) doit être inférieur à 27.000 euros pour un célibataire, et inférieur à 43.000 euros pour un couple. 6.000 euros sont ensuite ajoutés pour le premier et le deuxième enfant, puis 12.000 euros pour le troisième.

Le gouvernement souhaite ainsi rendre du pouvoir d’achat aux ménages. Si les particuliers se réjouiront de cette mesure, les communes craignent d’y perdre. La taxe d’habitation représente en effet plus de 35% de leurs recettes, et même si l’État s’est engagé à compenser la perte à l’euro près, reste encore à savoir comment il y parviendra.