Syndrome de l'imposteur : reprenez confiance en vous !

70%, c'est le pourcentage de la population qui pourrait être touchée au cours de sa vie par le syndrome de l'imposteur. Ce manque de confiance en ses capacités et sa valeur est donc répandu, mais peut fort heureusement être facilement diagnostiqué et éradiqué. Et cela passe avant tout par prendre conscience de son talent et de ses compétences.

Syndrome de l'imposteur : reprenez confiance en vous !

Lors de la réussite d'un projet dans votre vie personnelle ou professionnelle, vous vous sentez heureux certes, mais vous avez quelque part l'impression de ne pas mériter ce succès, de le voler ?
Sans doute souffrez-vous du syndrome de l'imposteur, un sentiment largement répandu que l'on peut pourtant dépasser.

Quand on doute de soi et de son talent

Le syndrome de l'imposteur est un sentiment tout à fait commun qui peut être chronique ou passager, concerner aussi bien la réussite professionnelle que personnelle. Celui qui a la sensation d'être un imposteur pense ne pas mériter les succès qui sont les siens. Il attribue sa réussite à la chance, au hasard, à un concours de circonstances ou à son travail acharné plus qu'à son talent ou à ses compétences.

Le voilà donc rongé par le sentiment d'être une supercherie qui sera bientôt démasquée. Il ne se sent pas légitime à sa place. Il va alors redoubler d'efforts pour compenser son manque de talent supposé par un travail acharné, qui serait à l'origine de sa réussite. Outre un manque d'estime de soi, ce syndrome peut également conduire certaines personnes au burn out ou être lié à des troubles anxieux.

Le syndrome de l'imposteur reste malgré tout à relativiser. Il ne s'agit pas d'une maladie mentale à proprement parler. Il peut donc être dépassé en apprenant à prendre confiance en soi. Mais un accompagnement psychologique n'est pas à exclure pour ceux chez qui ce trouble représente un véritable handicap.

Êtes-vous touché par ce phénomène ?

Si vous vous reconnaissez dans la description du trouble que nous avons donné plus haut, peut-être êtes-vous, vous aussi, touché par ce phénomène. Pour confirmer votre "diagnostic", posez-vous ces quelques questions.

> Avez-vous le sentiment de ne pas pleinement mériter votre réussite ou votre place ?
> Avez-vous peur que quelqu'un réalise un jour que vous n'êtes pas aussi compétent que ce qu'il pensait ?
> Attribuez-vous votre succès à des coïncidences en minimisant votre impact dans votre réussite ?
> Avez-vous du mal à croire en votre capacité à réussir dans des projets futurs ?
> Êtes-vous inquiet lorsque l'on vous confie de nouvelles tâches, avez-vous peur d'échouer ?

Si vous avez tendance à répondre "oui" à ces questions, à retrouver des traits de caractère qui vous ressemblent, vous souffrez probablement du syndrome de l'imposteur. Changer de regard sur vos succès et vos échecs pourra certainement vous aider à reprendre confiance en vos capacités.

Prendre confiance en soi et assumer sa réussite

Pour dépasser ce trouble, il est important d'être capable d'identifier clairement les preuves de votre réussite. Faites un petit retour en arrière et plutôt que de vous arrêter sur vos échecs, faites la liste de vos succès. Ne minimisez pas l'importance de votre action dans chaque chose positive qui vous est arrivée.

N'hésitez pas ainsi à noter tout ce que vous savez faire dans le domaine où vous ne vous sentez pas légitime. Ajoutez ensuite les différents compliments dont on vous a déjà gratifié au cours de votre existence. Par exemple, vous ne vous sentez pas légitime en tant que dessinateur parce que vous n'avez pas fait les Beaux-Arts et que vous êtes un parfait autodidacte. Pensez alors à cette remarque positive que l'on vous a faite concernant votre coup de crayon ou votre esprit créatif.

Si nous avons tous des défauts, des lacunes, des parcours parfois atypiques, cela n'efface pas les nombreuses qualités que nous possédons, qui nous rendent unique et font notre valeur.

Par

Publié le

A lire ailleurs