Le Feng Shui à l’occidentale

Le feng-shui à l’occidentale s’inspire de l’art ancestral chinois du même nom et, comme lui, repose sur la prise en compte du chi ou énergie vitale dans le but d’apporter davantage de bien-être à l’être humain dans son lieu de vie. Pourquoi « occidental » ? Parce qu’un de ses buts est d’intégrer les changements liés au mode de vie que l’on a, aujourd’hui, en Occident. Explications par Luc Antoine, architecte, conseiller et formateur en feng-shui.

Le Feng Shui à l’occidentale

Certains aspects nouveaux du quotidien comme l’accélération du rythme de vie, l’omniprésence de l’électricité ou la destruction de la nature, ont des répercussions extrêmement préoccupantes pour l’être humain. Ces aspects sont, en général, l’expression d’une énergie trop rapide (excès yang) qui est la "marque" de notre société moderne.

Lorsque vous n’êtes pas chez vous, il vous est quasiment impossible d’intervenir sur votre environnement : la seule chose que vous pouvez faire, c’est de cultiver un état d’esprit vous permettant de ralentir votre rythme de vie et de rester le plus conscient possible de ce que vous faite. En revanche, dans votre lieu de vie (votre maison ou votre appartement), vous pouvez mettre en place des dispositifs concrets pour favoriser une énergie moins rapide (plus yin) et créer des espaces intimes qui vous permettront de ressentir une vraie sécurité et une réelle protection. Voici quelques exemples très simples.

La chambre, une pièce maîtresse

L’aspect sur lequel vous pouvez intervenir le plus facilement est l’aménagement et la décoration : cela vaut pour l’ensemble de votre lieu de vie mais surtout pour votre chambre, pièce pour laquelle vous devriez prendre le plus de soin. Elle est, en effet, l’endroit le plus intime de votre maison : c’est donc elle qu’il vous faut protéger en priorité. Une chose à laquelle il vous faudra veillez, c’est que votre tête de lit ne soit pas trop près de la porte ; si c’était le cas, placez un voilage, un paravent ou une petite étagère entre les deux : cela va créer une bonne protection.

Ensuite, débarrassez impérativement votre chambre des appareils électriques tels que téléviseur, ordinateur, radio-réveil électrique, chaîne hi-fi, etc., ainsi que des meubles ou objets en pvc et en métal, et de tous les objets pointus : tout cela contribue à générer une énergie trop rapide (excès yang). Faites-en sorte que votre chambre ne soit pas encombrée et que l’énergie soit légère et fluide. Pour renforcer votre sécurité (votre lien avec la Terre) – c’est surtout important si vous n’habitez pas un rez-de-chaussée – préférez les matériaux naturels, écologiques en ce qui concerne les murs et le sol, et les meubles. Tout ceci vaut autant pour les adultes que pour les enfants, mais encore plus pour ces derniers qui sont extrêmement sensibles aux effets de l’énergie.

Considérez également le positionnement de votre chambre par rapport à l’ensemble de votre lieu de vie : c’est évidemment quelque chose que vous pourrez faire, au départ, lorsque vous choisissez votre maison (ou lorsque vous la construisez). Pour vous assurer le maximum de protection, il ne faut pas que votre chambre soit située à proximité du hall d’entrée, qui manque particulièrement d'intimité… Si c’était le cas, votre chambre aurait une énergie trop forte (trop yang) : vous risqueriez d’avoir des insomnies ; en fait, elle ne vous aiderait pas à vous extraire de votre vie active. Donc si vous en avez la possibilité, choisissez une pièce qui est située, à l’arrière de la maison, du côté du jardin et dont la fenêtre offre une vue agréable sur celui-ci : l’énergie y sera plus douce (plus yin) et plus compatible avec le sommeil ; vous vous y régénérerez beaucoup mieux.

Les accès et l'environnement extérieur

Si vous vivez en appartement, il faudra, de plus, veiller à bien vous protéger du couloir qui mène à votre porte d’entrée : ce couloir est, en quelque sorte, la "rue intérieure" de votre immeuble. Pour ce faire, la présence d’un hall d’entrée dans votre appartement est importante car c’est cet espace qui vous permettra d’établir une juste protection par rapport à l’extérieur. Si votre appartement ne dispose pas de hall d’entrée, vous pouvez délimiter un espace qui va jouer le rôle de "sas", en installant un rideau, une étagère, un porte-manteau sur pied… le but étant qu’on ne puisse pas voir dans votre séjour depuis la porte d’entrée.

Enfin, vous observerez l’environnement de votre maison. Même si, évidemment, c’est un aspect plus complexe sur lequel vous avez beaucoup moins de possibilités d’intervention, il est important de vous assurer qu’il vous apporte également sécurité et protection : cela peut se jouer sur le fait que votre terrain soit bien délimité (présence d’une clôture), qu’il y ait de la nature tout autour, qu’il n’y ait pas de nuisance sonore ou autres.

Le retour sur soi

Votre lieu de vie est aussi ce que vous lui apportez : il est donc votre reflet, votre "miroir" ! Et, à ce titre, il peut vous aider à mieux vous connaître, à découvrir vos vrais besoins qui risquent évidemment d’être différents de ceux de votre voisin. C’est donc une invitation à être vous-même en sortant des sentiers battus, en vous extrayant des conditionnements, des clichés, des modes qui vous obligent à vivre de telle ou telle façon, à vous entourer de tels ou tels meubles, objets, couleurs…

En réalité, il n’y a pas de recettes toutes faites, il n’y a aucun remède qui soit bon pour tout le monde. A vous de trouver vos propres solutions. Plus vous serez vous-même et plus vous vous sentirez en sécurité et protégé. C’est cette aventure qui, au bout du compte, fera que votre habitation vous ressemblera et que vous vous y sentirez vraiment bien.

Luc Antoine est l’auteur de "La Maison-Miroir ou le feng-shui à l’occidentale", paru en 2000 aux éditions de Mortagne et traduit en espagnol, roumain et polonais.
Son site : www.architecture-feng-shui.com

Par Luc Antoine

Publié le

A lire ailleurs