Le défi minimaliste : 1 mois pour faire le tri

Créé par deux américains, le défi minimaliste se présente comme un jeu ludique nous encourageant à désencombrer notre espace en 30 jours seulement. Très amusant, il permet aussi au fur et à mesure de sa progression d'entamer une véritable réflexion sur son rapport aux objets et au consumérisme.

Le défi minimaliste : 1 mois pour faire le tri

Le rangement n'a jamais été aussi tendance. Après la très populaire méthode de tri de Marie Kondo, c'est désormais un défi baptisé Minimalist Game qui fait parler de lui. L'objectif ? Se débarrasser de 465 objets en 1 mois seulement.

Et pour y parvenir, Joshua Fields Millburn et Ryan Nicodemus, créateurs de la méthode ont mis en place une stratégie diabolique, vous allez le voir.


Le jeu qui rend enfin le tri amusant !

Le principe du minimalist game est assez simple. Sur leur site, Ryan et Joshua proposent à chaque participant du défi minimaliste de se choisir en premier lieu un partenaire de jeu. Collègue, ami, membre de la famille, une fois son binôme trouvé, le pari peut commencer.

Que va-t-il donc se passer pendant 30 jours ? Rien de bien compliqué en apparence. La règle du jeu est enfantine. On doit se débarrasser d'un objet le premier jour, de deux objets le deuxième, de trois objets le troisième jusqu'à arriver au trentième jour où trente objets devront disparaître.

On parvient ainsi tranquillement à 465 objets jetés, donnés ou vendus à la fin du mois. Car trier ne veut pas forcément dire jeter. Et bien des produits dont nous ne trouvons plus l'utilité peuvent encore avoir une seconde vie.

Vêtements, objets de décoration, linge de lit, serviettes, accessoires électroniques, ustensiles de cuisine et même meubles, toutes les catégories sont admises. Une façon aussi efficace qu'amusante de faire de la place dans son intérieur.

Des difficultés insoupçonnées

Cela vous paraît un peu trop simple ? Il est vrai qu'à son commencement, le défi n'a rien de bien compliqué. Mais à mesure que l'on progresse, le challenge devient de plus en plus difficile à tenir.

Car les premiers jours, c'est bien évidemment des accessoires les moins utiles et les moins appréciés que l'on va se débarrasser. Cela s'imposera comme une évidence. Pas besoin d'y réfléchir pendant des heures. Mais après 200 objets jetés, trouver de nouveau 25 ou 30 produits à faire disparaître d'un coup tient du casse-tête.

Et c'est ici que le jeu devient réellement intéressant. Car il va obliger à amorcer une véritable réflexion sur ses habitudes de consommation et sur la place que tiennent les objets dans notre vie. A-t-on vraiment besoin de tous ces vêtements ? Combien d'euros gaspillés dans toutes ces affaires ? Le défi minimaliste risque de nous amener beaucoup plus loin que nous ne le pensions au départ.

Voilà pourquoi les créateurs conseillent de se lancer dans ce jeu en duo. Ils invitent ainsi les participants à parier en décidant d'un gage pour celui qui craquera le plus tôt et s'arrêtera avant la fin. Une bonne façon de rester motivé.

description

Une invitation au minimalisme

Une fois le défi terminé, l'objectif n'est pas, bien entendu, d'encombrer de nouveau son espace. Car cette méthode est une véritable initiation au minimalisme. Un nouveau challenge s'offre alors à nous, celui de choisir désormais avec soin les divers accessoires dans lesquels on investit, voire de pousser plus loin le défi en continuant le tri.

À quel point certains objets nous sont-ils indispensables ? Pouvons-nous être heureux simplement entourés d'accessoires utiles ? Comment nous sentons-nous lorsque notre lieu de vie est enfin désencombré ?

Des réflexions qui nous amèneront sans nul doute à changer notre mode de consommation ou à continuer sur la même voie, délesté d'une certaine culpabilité. Mais parce que l'on reprend vite nos mauvaises habitudes, il faudra parfois recommencer le défi minimaliste pour se remettre sur de bons rails.

>> A LIRE AUSSI : Le rangement, première étape de la déco intérieure

Par

Publié le