Volet roulant électrique ou solaire : que choisir ?

Hésiter entre un volet électrique et un volet solaire est chose courante. D'un côté, on a une technologie éprouvée et efficace, de l'autre, une version actualisée ne manquant assurément pas d'atours. Si entre les deux votre cœur balance, voici tout ce qu'il faut savoir pour enfin trancher selon vos besoins.

Volet roulant électrique ou solaire : que choisir ?

Un volet roulant, c'est très pratique et encore plus s'il est électrique. Ce type de volet a d'ailleurs assis son actuelle popularité sur l'énorme gain en temps et en énergie qu'il permet. Par exemple, un volet électrique vous donne la possibilité de fermer toutes les fenêtres d'une habitation en même temps avec un seul bouton centralisé.

Et puis il y a le volet roulant solaire qui, lui, apporte son lot de nouveautés. Avec lui, vos volets roulants s'affranchissent du secteur et se mettent au vert.

Le fonctionnement d'un volet roulant solaire

Comme son nom l'indique, un volet roulant solaire utilise l'énergie solaire pour fonctionner. À l'intérieur de son coffre, on retrouve les mêmes mécanismes qu'un volet roulant électrique, à une différence près : il contient une batterie, généralement cachée dans le tube d'enroulement. Pour alimenter cette batterie, le volet est équipé de cellules photovoltaïques, placées le plus souvent sur le coffre. Ces cellules solaires sont par ailleurs assez efficaces pour fonctionner, peu importe leur orientation et le temps qu'il fait.

Un volet solaire s'opère via une télécommande radio ou à infrarouge. Sauf configuration particulière et à l'inverse d'un volet électrique, il ne possède pas d'interrupteur. Par contre, comme il est totalement indépendant de votre système électrique, il apporte tout le confort de l'électrique sans consommer un seul kWh. C'est un modèle assez tentant, mais avant de sauter le pas et de changer ses volets roulants pour des volets solaires, mieux vaut tout d'abord peser le pour et le contre de cette technologie afin de savoir où l'on met vraiment les pieds.

Les avantages du volet roulant solaire

Fonctionner indépendamment du réseau électrique a ses avantages, à commencer par un coût de fonctionnement nul, car profitant d'une source d'énergie gratuite (et renouvelable). Grâce à cela, un volet roulant solaire continue également de fonctionner même en cas de panne de courant et bénéficie généralement d'une solide autonomie. Et comme il n'a pas besoin d'être raccordé à une quelconque installation électrique, les travaux de pose de ce type de volet sont assez simples.

Il existe également des volets solaires dits "autonomes", autrement dit "automatiques". Ils sont équipés d'un capteur et sont capables de régler eux-mêmes l'ouverture des volets en fonction de la luminosité. Paramétrables à souhait, ils peuvent aussi être connectés à un système domotique existant pour une utilisation optimale (commande vocale, ouverture et fermeture à heures précises, etc.).

Des inconvénients qu'il faut garder en tête

La batterie et le moteur sont les talons d'Achille des volets roulants solaires. Pour la première, et comme pour toutes les batteries lithium-ion d'ailleurs, elle a tendance à perdre en puissance et en autonomie lorsqu'il gèle. On parle là d'une perte d'une vingtaine de pourcents, notable à l'usage, mais pas bien dramatique surtout que le gel n'endommage en rien la batterie. Celle-ci devrait d'ailleurs durer au moins une dizaine d'années.

C'est aussi par leur puissance que les volets solaires pèchent côté moteur. S'ils peuvent ainsi équiper sans problème des fenêtres et même des portes, il se peut qu'ils peinent à entraîner les grands volets des baies vitrées à cause d'un moteur trop juste. Ce problème ne se pose normalement pas sur les modèles haut de gamme. Toutefois, mieux vaut être prudent et bien exposer vos besoins au moment de l'achat afin d'éviter les déconvenues.

Enfin, sans surprise, un volet roulant solaire coûte plus cher à l'achat qu'un volet roulant électrique. Les prix commencent à environ 350 euros hors pose, soit 150 euros de plus que l'électrique. Les volets solaires autonomes, eux, flirtent avec les 1.000 euros, un tarif que les plus complets dépassent sans complexe. Les principaux facteurs influençant le prix d'un volet roulant solaire sont sa taille, bien sûr, sa technologie, et son matériau (PVC, le moins cher, ou aluminium).

Par

Publié le

A lire ailleurs