Tout comprendre de la chaudière au fioul

En termes de choix de systèmes de chauffage, la chaudière au fioul a longtemps été une option populaire. Malgré les mesures incitatives du gouvernement pour d'autres modes de chauffage, ce système est encore utilisé aujourd'hui par plus de 3 millions de ménages en France.

Temps de lecture : 3 min
Tout comprendre de la chaudière au fioul

À la fois performante et robuste, la chaudière au fioul continue de séduire de nombreux foyers. Pour cause, la technologie du chauffage au fioul s'est beaucoup améliorée au cours des dernières décennies. Les dernières générations de chaudière au fioul offrent un très bon rendement et une durabilité accrue. Dans cet article, découvrez tout ce qu'il faut savoir sur ce type de chauffage : son fonctionnement, ses avantages et inconvénients, et comment le choisir.

Comment fonctionne une chaudière au fioul ?

Malgré son évolution, le fonctionnement d'une chaudière au fioul est pratiquement resté le même. Le fioul est stocké dans un réservoir ou cuve à fioul. Lorsqu'il est activé, il est acheminé vers la chambre de combustion. Là, il est vaporisé et mélangé à de l'air avant d'être enflammé. La chaleur produite est transférée à un échangeur thermique qui chauffe l'eau circulant dans le système. Cette eau chaude est ensuite distribuée dans les radiateurs ou le plancher chauffant, assurant une chaleur confortable dans toute la maison.

Comme tous les systèmes de chauffage, l'entretien d'une chaudière au fioul est obligatoire pour assurer son bon fonctionnement, maximiser son efficacité énergétique et garantir la sécurité des occupants. Les chaudières au fioul peuvent effectivement accumuler des dépôts de suie et de résidus au fil du temps, en particulier sur les brûleurs. Ces dépôts peuvent diminuer leur efficacité énergétique. L'entretien régulier du système, tel que le nettoyage des brûleurs, permet d'éliminer ces accumulations et de maintenir la chaudière à son niveau optimal de performance.

Quel type de chaudière au fioul choisir ?

Il existe plusieurs types de chaudière au fioul. Elles diffèrent par les technologies qu'elles utilisent. La chaudière au fioul classique est le modèle traditionnel. Elle brûle le fioul pour chauffer l'eau du circuit de chauffage. Ce modèle a l'avantage d'être le moins cher. Toutefois, il présente un mauvais rendement. Il est donc surtout utilisé comme chauffage d'appoint.

La chaudière au fioul basse température est plus puissante et plus économique. Elle consomme 10 à 15 % de moins que le modèle standard, en raison de sa température de chauffe de l'eau plus faible (entre 50°C et 90°C). Elle peut être particulièrement efficace lorsqu'elle est reliée à des radiateurs ou planchers chauffants.

Enfin, la chaudière au fioul à condensation est le modèle le plus performant. C'est le type de chaudière qui offre le meilleur rendement, pouvant aller jusqu'à 100 %. Il est également assez économique. Il permet d'économiser jusqu'à 30 % d'énergie, car il va récupérer la vapeur d'eau issue de la combustion pour préchauffer le circuit d'eau.

Avantages et inconvénients de la chaudière au fioul

Les avantages de la chaudière au fioul résident dans sa fiabilité, sa capacité à produire une chaleur constante, et son rendement énergétique élevé. La chaleur qu'elle diffuse est homogène et agréable. Elle est aussi considérée comme fiable, car sa durée de vie peut varier entre 20 et 40 ans. La chaudière au fioul est en outre facile à entretenir. Une fois installée, elle ne nécessite qu'un nettoyage annuel par un professionnel.

Malheureusement, la chaudière au fioul présente par ailleurs de nombreux inconvénients. Ceux-ci incluent essentiellement les préoccupations environnementales liées à l'émission de CO2 et le coût potentiellement fluctuant du fioul. Des progrès continus dans la technologie visent néanmoins à rendre ces systèmes plus écologiques. À ce titre, il existe de nouvelles chaudières au fioul utilisant des énergies renouvelables, davantage en accord avec les problématiques environnementales. Il s'agit du biofioul, un biocombustible composé de 70 % de fioul domestique auquel est ajouté 30 % d’ester méthylique de colza (EMC).

Le vrai problème de taille est que la chaudière au fioul est interdite à la vente en France depuis 2022. Mais les installations déjà en place peuvent être conservées, entretenues et utilisées. En outre, des dérogations sont prévues si le raccordement au gaz naturel est impossible et que le logement souffre d'un manque de puissance du réseau de distribution publique d'électricité.

Par

Publié le