La tente des Bédouins nomades du Sahara

Pour un peuple de nomades comme les Bédouins du Sahara, l'habitat revêt une importance capitale. Il doit être pratique à installer et à déplacer, tout en offrant le confort nécessaire. Il doit aussi permettre d'affronter les températures très élevées typiques du désert. La solution adoptée par les Bédouins, c'est la khaïma, une tente de forme pyramidale qui sert d'habitation aux nomades du désert depuis des siècles.

La tente des Bédouins nomades du Sahara

Pour affronter le climat extrême du Sahara, tout en alliant la praticité et le confort attendus d'une maison, les Bédouins nomades du désert utilisent une tente appelée khaïma.

Faite d'assemblages de toiles sobres ou parfois colorées, cette habitation traditionnelle, qu'on croise fréquemment le long des routes du Sahara, possède plusieurs avantages et ne sert plus uniquement de maison de nos jours.

On vous présente cet habitat ancestral et ses caractéristiques qui lui ont permis de traverser les âges.

Khaïma, une tente pour les nomades du Sahara

Les Bédouins constituent un peuple de nomades arabes d'environ 4 millions d'individus, et des siècles durant, ils ont vécu de l'élevage de moutons, de chèvres ou de dromadaires. S'ils ont arpenté le désert du Sahara pendant des siècles, on estime qu'aujourd'hui, seuls 5 % des Bédouins du Moyen-Orient mènent encore une vie de nomades, les autres ayant opté pour la sédentarisation.

L'un des symboles de la culture des Bédouins du Sahara, c'est leur habitation : une tente baptisée khaïma (tente, en arabe) qui accompagne ces peuples nomades sur les routes depuis des siècles. Ce terme peut également être utilisé pour désigner la famille ou le foyer chez les Sahraoui (les peuples du Sahara), ce qui montre bien la place centrale de cet objet chez ces nomades.

Pour les Bédouins, l'habitat doit être facile à transporter et la tente peut se rouler, afin d'être chargée sur le dos d'un dromadaire. Elle doit protéger de la chaleur, permettre de stocker quelques affaires personnelles ainsi que les ustensiles de cuisine, et favoriser la vie à plusieurs, pour des familles en mouvements constants.

Les caractéristiques de la tente des Bédouins

La tente bédouine traditionnelle peut être blanche ou noire, cette dernière couleur étant souvent privilégiée pour sa capacité à rafraîchir un intérieur. En effet, le soleil frappe la toile qui va accumuler la chaleur. Mais en laissant une aération dans la tente, un courant d'air va se former et permettre à l'air de l'extérieur – moins chauds que celui de l'intérieur – de circuler. Une sorte de ventilateur naturel se crée ainsi et permet aux nomades de supporter les fortes chaleurs. C'est l'inverse du système des igloos !

Les tentes les plus anciennes étaient bâties à partir de tissage de poils de mouton, de chèvre ou de dromadaire (les khaïma noires), mais pour les plus récentes, on utilise du coton écru en provenance du Sénégal qui leur confère un aspect extérieur blanc, comme on en croise beaucoup en Mauritanie.

tente bédouine

À l'intérieur de la tente, un mat de séparation en bois permet de soutenir les trois couches de toiles qui s'entassent pour former la structure. On peut trouver des tentes avec plusieurs compartiments, qui permettent de séparer les parties réservées aux femmes et aux enfants, ainsi que celles dédiées au stockage, de la partie pour les hommes dans laquelle se tiennent les réceptions et les réunions.

Les parois intérieures peuvent être nues ou décorées à l'aide de patchwork et de tapis de sol tressés, mais la culture nomade ne favorise pas l'accumulation d'objets décoratifs et on se contente généralement du minimum. Des nattes ou des petits matelas enroulables sont utilisés en guise de lit par les habitants.

À l'extérieur, on remarque que les tentes sont soutenues par un système de piquets qui permet de tendre le tissu et de l'aider à maintenir sa forme pyramidale, ce qui est essentiel pour empêcher les infiltrations lors des (rares) jours de pluie.

Vivre comme un Bédouin le temps d'une nuit

Si les nomades se font plus rares, puisqu'une part importante des Bédouins a choisi la sédentarisation face aux difficultés à vivre de l'élevage et aux sirènes de la modernité qui séduisent les plus jeunes, la tente des nomades du Sahara est toujours populaire.

En plus d'héberger les Bédouins nomades qui perpétuent les traditions de leur peuple, ces tentes servent également de restaurants, d'aires de repos en bord de route et d'hébergements populaires chez les touristes en quêtes d'expérience insolites.

Des agences proposent des excursions, qui permettent de "vivre comme un Bédouin" le temps d'une nuit, en logeant dans l'une de ces tentes, en plein milieu du désert. De quoi découvrir la cuisine nomade avec ses pains cuits dans le sable, de chevaucher un dromadaire pour atteindre la demeure de toile, de s'abreuver de thé chaud pour s'hydrater et de dormir dans un calme absolu, en plein cœur du Sahara.

Par

Publié le

A lire ailleurs