L'igloo, la maison inuite du Pôle nord

Construire un habitat avec de la neige pour se protéger du grand froid peut sembler être une idée incongrue. C'est pourtant la nature même de l'igloo, une maison primitive utilisée dans la culture inuite pour affronter les températures extrêmes. Le logement repose sur un système de radiations et d‘isolation naturelle, qui permet de garder la chaleur à l'intérieur. Abri pour chasseurs itinérants ou habitation pour familles inuites, l'igloo est une étonnante maison que nous vous proposons de découvrir.

L'igloo, la maison inuite du Pôle nord

Si aujourd'hui, les igloos du Pôle Nord ne sont plus vraiment des logements courants et qu'ils sont surtout utilisés comme témoin de la culture inuite et pour un usage récréatif, ils ont constitué durant des siècles une protection de qualité contre le grand froid du Groenland, que devait affronter le peuple inuit.

Fabriqués avec des blocs de neige, ces igloos disposent d'excellentes propriétés isolantes et l'aménagement intérieur est pensé pour garder la chaleur humaine et protéger ses habitants.

L'igloo, une maison primitive pour survivre au froid

Le terme "igloo" provient du mot iglu, qui signifie maison dans la langue inuktitut, l'une des principales langues inuites. Il s'agit d'une habitation destinée à protéger ses habitants du froid mordant, parfois - 50°C en hiver, qui frappe le Pôle Nord.

Le choix de la neige comme matière première vient tout simplement du fait que c'était la seule disponible sur ces terres gelées, et que les Inuits, qui étaient un peuple de chasseurs nomades, devaient donc composer avec ces conditions climatiques rudes pour confectionner leurs maisons.

D'habitat très rudimentaire au départ, fabriqué uniquement pour se protéger du froid durant les hivers, ils ont connu diverses améliorations au fil du temps, avec notamment un aménagement intérieur qui s'est développé pour inclure une couchette sur un sol surélevé ou l'utilisation de qulliq, la lampe à huile en pierre à savon (Stéatite), qui servait tout autant à se réchauffer qu'à illuminer l'intérieur de l'igloo, voire à faire sécher les vêtements.

Et pour affronter le grand froid, la construction d'un igloo ne laissait aucune place au hasard !

Les spécificités du logement des Inuits

Un igloo a généralement la forme d'un dôme, et il se compose de blocs de neige d'un mètre de long, pour 40 cm de haut et 20 cm de large, empilés en spirale. Compacte, la neige permet d'isoler l'espace de vie, tout en garantissant la solidité de cet habitat naturel.

En général, un petit tunnel est construit à l'entrée, ce qui permet d'accéder à l'intérieur sans faire entrer le froid extérieur. On privilégie une entrée creusée dans le sol, pour les mêmes raisons. Cela permet de conserver un maximum de chaleur quand on entre ou qu'on sort de l'igloo.

Cette chaleur, justement, est évidemment l'élément le plus important pour un logement situé sur des terres glacées comme celle du Groenland. Elle est assurée par la neige – un bien meilleur isolant que la glace –, par la chaleur humaine qui se répand dans l'igloo quand on y séjourne (un corps humain émet une température de 37°C) et par divers procédés annexes, comme la combustion de graisse de baleine ou l'installation de peaux de bêtes sur les murs.

Il faut toutefois veiller à laisser un trou d'aération pour laisser circuler l'air, souvent sur le toit, sous peine de rendre l'atmosphère suffocante au sein de l'igloo !

village d'igloos

Préserver la culture inuite avec les igloos

De nos jours, l'igloo n'est plus utilisé comme un abri, bien qu'il soit toujours aussi efficace contre les températures les plus basses. Cependant, les Inuits sont devenus sédentaires et si la pêche et la chasse restent leurs activités principales, il est rare qu'ils utilisent les igloos comme habitats pour ces pratiques.

Toutefois, afin de préserver la culture inuite, la construction d'igloo est enseignée dans certaines régions du Canada, par les aînés qui peuvent ainsi transmettre un savoir-faire ancestral aux nouvelles générations. Diverses compétitions de construction d'igloos sont même organisées dans certaines zones du pays, pour maintenir vivace cette pratique traditionnelle.

Les igloos attirent également les vacanciers avides d'expériences dépaysantes, qui souhaitent passer une nuit dans ces habitats atypiques. On en trouve en Laponie, dans les pays nordiques mais également dans les montagnes françaises, si vous désirez vivre à l'inuit le temps de quelques heures.

Par

Publié le

A lire ailleurs