Des arbres fruitiers plein mon jardin

Vous avez un jardin et vous aimez les fruits ? N'attendez pas pour planter des arbres qui vous donneront de beaux produits à croquer. Voici un petit tour d'horizon des principaux arbres fruitiers à faire pousser pour composer son propre verger.

Des arbres fruitiers plein mon jardinPhoto: 123RF

Croquer dans une pomme cueillie sur l'arbre, déguster des cerises mûres à point ou se régaler d'une poire bien juteuse, voilà un plaisir réservé à ceux qui fréquentent les marchés locaux... ou qui ont la chance d'avoir des arbres fruitiers à portée de main.

Car c'est là une formidable occasion d'éviter les fruits des supermarchés, cueillis trop verts pour donner le meilleur d'eux-mêmes. Alors réservez un peu d'espace dans votre jardin et armez-vous d'une pelle pour faire quelques trous : voici une sélection d'arbres du verger à ne pas manquer.

Le pommier, rustique et généreux

Les pommiers aiment les climats doux et brumeux, mais aussi chauds et secs pour certaines variétés. Relativement tolérants au calcaire, ils apprécient les sols consistants, argileux, frais, riches, bien drainés. Les pommiers de type spur n'ont pas besoin d'être taillés. Prévoyez une variété pollinisatrice à proximité.

A planter :
> Melrose : un fruit très coloré, à la chair ferme, juteuse, sucrée, parfumée et peu acidulée. Se récolte fin septembre pour une dégustation jusqu'en mars. Évitez de tailler pendant les 4 premières années pour accélérer la croissance des fruits.
> Reine des Reinettes : pomme moyenne à chair ferme, juteuse, légèrement acidulée. Cet arbre peut s'auto-féconder, tout en pollinisant d'autres variétés. Récolte (irrégulière) en septembre et conservation au frais jusqu'en décembre. Pommier sensible aux pucerons.
> Golden Delicious : pommier à culture facile, qui offre des fruits ferme et juteux, à la chair sucrée, parfumée et un peu acidulée. Récolte fin septembre et conservation jusqu'à fin avril.

Le cerisier, pour des fruits tout l'été

Les cerisiers n'ont pas peur d'une exposition au nord ou même en altitude (jusqu'à 1000 mètres). Mieux vaut en revanche éviter les vents secs et violents, notamment lors de la floraison, ainsi que les sols compacts.

A planter :
> Burlat : une grosse cerise bien rouge, ferme et juteuse. L'arbre, qui résiste aux gelées, donne des fruits dès la mi-mai.
> Géant d'Hedelfingen : un arbre auto-fertile qui se plaît en région froide. Sa floraison tardive donne des fruits noirs, de taille moyenne mais croquants, juteux et parfumés.
> Reverchon : ces très grosses cerises apparaissent fin juin, elles sont foncées et parfumées. L'arbre est réputé très vigoureux.

Sous le figuier, la sieste en été

Mythique avec son parfum unique et ses fruits savoureux, le figuier aime le soleil, mais aussi les sols fertiles et bien drainés. Abritez-le du vent et du gel. En cas d'hiver très froid, paillez la base du tronc et couvrez avec un voile d'hivernage. Autofertile, il présente une croissance lente et offre des fruits 2 ans après la plantation.

A planter :
> Ronde de Bordeaux : une variété unifère qui produit des fruits en juillet-août.
> Argenteuil : un arbre rustique offrant une meilleure résistance.
> Goutte d'Or : des figues jaunes qui sortent de l'ordinaire.

Le pêcher aime le soleil

En théorie, les pêchers se plantent partout en France. Néanmoins, dans la moitié nord du pays, mieux vaut les placer contre un mur, au sud-est ou sud-ouest. Sensibles aux gelées du printemps, ils craignent les sols humides et compacts. Ces arbres autofertiles voient leur rendement augmenter par la présence d'autres arbres.

A planter :
> Redhaven : de gros fruits jaunes parfumés qui se cueillent début août.
> Dixired : abondante production de gros fruits rouge, à la chair juteuse et parfumée.
> Sanguine Vineuse : idéal pour les régions du nord, cet arbre donne des pêches rouges sang, très juteuses.
> Sanguine de Savoie : un pêcher rustique qui donne des fruits acidulés d'un rouge foncé à la mi-septembre.

L'abricotier, résistant et vigoureux

Cet arbre autofertile ne craint ni le froid ni la chaleur, ni même la sécheresse. Il aime les saisons tranchées et se plaît dans la plupart des sols. Il appréciera toutefois une exposition ensoleillée, à l'abri du vent d'hiver.

A planter :
> Bergeron : cet arbre produit de façon régulière des abricots de bonne taille, jaune orangé, à la chair ferme. Recommandé dans les régions froides.
> Rouge Tardif Delbard : sa floraison tardive donne des fruits colorés, à la saveur équilibrée, ni trop sucrée, ni trop acide.
> Polonais : également appelé "orangé de Provence", l'abricot produit est gros, à la chair fine et fondante. Attention à l'excès d'humidité.

Par

Publié le

A lire ailleurs