Une maison auto-nettoyante, un rêve ?

Publié le , par Anaïs Sybellas
Une maison auto-nettoyante, un rêve ?

Chaque semaine, c’est la même besogne : vous relevez les manches, sortez vos chiffons et votre aspirateur, et vous lancez dans une frénétique activité ménagère qui prendra une à deux heures de votre temps. Et si vous viviez plutôt dans une maison auto-nettoyante ?

En finir avec la corvée du ménage, c’était le rêve devenu réalité d’une incroyable inventrice américaine, Frances Gabe. Décédée fin 2016 à l’âge de 101 ans, cette artiste et féministe convaincue avait créé dans les années 1980 la seule et unique maison auto-nettoyante au monde. Après dix ans de perfectionnement, Frances Gabe est parvenue à transformer sa demeure du sol au plafond, et l’a fait breveter en 1984.

La technique est astucieuse et simple à la fois : le plafond de chaque pièce est équipé de robinets tournants, qui arrose une première fois avec un produit nettoyant, puis une seconde fois à l’eau claire. Tout est nettoyé : plafond, murs, sols, vaisselle, ou encore vêtements ! L’écoulement de l’eau est assuré par des gouttières à l’angle des pièces, dont le sol est légèrement incliné. Puis une ventilation à l’air chaud permet de sécher la maison. Le tout en une heure seulement !

Petit bémol toutefois : avec un tel système d’arrosage, les meubles ne peuvent être qu’en plastique ou résine, et mieux vaut éviter les tapis et rideaux… Les lits et bibelots doivent également être protégés avant le lancement d’un cycle de lavage, pour éviter de se ruiner en matelas et autres objets déco. Pas sûr non plus que les animaux de compagnie apprécient de se retrouver sous un arrosage imprévu !

Enfin, il vaut mieux soi-même être équipé d’un parapluie pour éviter la pneumonie. Mais pour les phobiques du ménage, ce sont de bien petits sacrifices à payer pour éviter de toucher à un balai !