L'ex-villa caribéenne de Prince aux enchères

Publié le , par Carole Guidon
L'ex-villa caribéenne de Prince aux enchères

Deux ans après sa mort, l'une des nombreuses propriétés de Prince va être mise en vente. La villa en question n'est pas un bien comme les autres. Elle est en fait située sur la minuscule île de Providenciale, dans l'archipel Tuques-et-Caïques.

C'est un véritable havre de paix que le chanteur originaire de Minneapolis possédait là. La demeure installée en bord de plage semble être le lieu idéal pour se ressourcer.

On y accède par un chemin teinté de mauve, clin d'oeil à Purple Rain, "pluie mauve" en anglais, titre phare du chanteur. La maison quant à elle est tout ce qu'il y a de plus typique. Un étage, de grandes baies vitrées pour admirer les magnifiques vues sur une mer à l'eau turquoise, de nombreuses terrasses pour profiter du soleil et de l'air frais... Tout y est !

La villa d'une superficie de 900 mètres carrés habitables abrite également six chambres équipées de leur salle de bains. Elle possède en prime une maison de gardien. À l'extérieur on retrouve toute l'infrastructure digne d'une maison de vacances de luxe. Piscine, court de tennis, ponton et plages privées, de quoi profiter de la vie en famille ou entre amis loin de l'agitation médiatique.



Cet archipel situé au sud-est des Bahamas et faisant partie des territoires d'outre-mer britanniques est d'ailleurs prisé par les stars. Eva Longoria, Brad Pitt, Bruce Willis, tous y ont acheté leur maison. Il faut dire qu'on ne se situe là qu'à 1000 kilomètres de la ville de Miami, pas vraiment le bout du monde donc.

Fait surprenant en revanche, la maison n'a pas trouvé preneur alors qu'elle était mise en vente pour 12 millions de dollars, soit un peu plus de 10 millions d'euros. C'est donc désormais aux enchères que la villa se vendra, le 12 juillet 2018 plus exactement.



Bonne nouvelle, il n'y pas d'enchère minimum, ce qui laisse envisager la possibilité de faire une véritable bonne affaire. Seuls quelques privilégiés pourront pourtant s'y essayé puisqu'une consigne de 100 000 dollars soit plus de 85 000 euros est exigée. Mais rêver n'a, heureusement, pas de prix !