Sur une péniche, la vie est-elle un fleuve tranquille ?

Si vous vous sentez l'âme d'un marin d'eau douce et rêvez secrètement de vivre sur l'eau, quelques mois ou toute l'année, il y a la solution péniche. Mais avant de vous jeter à l'eau, voici ce que vous devez savoir.

Sur une péniche, la vie est-elle un fleuve tranquille ?

Vivre sur une péniche a un côté à la fois bohème et romantique qui peut vous séduire. Attention toutefois à bien prendre en compte tous les changements par rapport à une habitation plus traditionnelle.

Posez-vous les bonnes questions

Avant de vous imaginer prendre votre petit-déjeuner l'été sur votre péniche, tout en profitant du soleil, répondez honnêtement à quelques questions. Êtes-vous prêt à accepter un tangage permanent ? La promiscuité ? L'humidité ambiante ? Les moustiques qui vont avec ?

Supporterez-vous les gens qui passeront sur le quai auquel vous êtes amarré, et ceux qui passeront sur le fleuve en bateau ? Selon l'emplacement que vous choisissez, vous pouvez certes vous retrouver sans voisins, mais avec beaucoup de vis-à-vis !

Enfin, saurez-vous vous occuper des cordages et autres équipements nautiques si besoin ?

Trouver son point d'ancrage et se déplacer

Qui dit péniche, dit fleuve. Et donc un espace pour s'amarrer. Vous devez avoir une autorisation de la Voie Navigable de France (VNF), valable pendant 5 ans, pour pouvoir vous amarrer à un quai, au risque de vous exposer à une amende salée.

Renseignez-vous bien avant toute autre démarche sur les places disponibles dans votre ville. Il est notamment très difficile en région parisienne d'avoir un emplacement. Ce n'est pas parce que vous rachetez la péniche d'un particulier que vous récupérerez du même coup sa place ! Et bien sûr, renseignez-vous aussi sur les risques de crue.

Pour pouvoir vous déplacer avec votre péniche, celle-ci doit être équipée d'une vignette spécifique, qui coûte une cinquantaine d'euros par jour. Si cela n'a pas forcément d'intérêt au quotidien, ça peut toutefois être une bonne idée pour les vacances.

Partir à la découverte des canaux de France pour 50 euros par jour, sans avoir à débourser d'hôtel, est plutôt rentable ! Mais mieux vaut être patient, et aimer naviguer au fil de l'eau, car une péniche ne se déplace pas très vite. Planifiez-bien vos vacances et n'oubliez pas de passer votre permis péniche !

Péniche

Une péniche, combien ça coûte ?

Selon sa taille et son emplacement, une péniche peut s'acheter entre 90.000 euros et quelques millions. Bonne nouvelle, il n'y a pas de frais de notaire sur ce type d'achat.

Une fois amarrés, les propriétaires de péniche doivent, comme pour toute habitation, s'assurer. Attention, ici les coûts peuvent être plus élevés que pour une maison ou un appartement.

Les propriétaires doivent également s'acquitter tous les mois des frais d'amarrage, une redevance de plusieurs centaines d'euros à la VNF. Comme pour un loyer, le montant de cette redevance dépend de l'emplacement de la péniche, mais aussi des équipements fournis par le quai. A cela, il faut ajouter la taxe fluviale, la taxe d'habitation et la taxe foncière.

Enfin, tous les 10 ans, la péniche doit subir un contrôle technique, et pour cela être mise sur cale. Elle se verra assignée des réparations si nécessaire. Mieux vaut donc être bricoleur et bien l'entretenir au quotidien. Prévoyez quelques milliers d'euros pour ce contrôle.

Photo : Bart Busschots

>> A LIRE AUSSI : Tous nos conseils pour habiter sur un bateau

Publié le 10/01/2017, par Anaïs Sybellas

"J'aime citer Goethe : Quoique tu rêves d'entreprendre, commence-le. L'audace a du génie, du pouvoir, de la magie."