Pièce secrète : les astuces pour cacher une pièce

Tirer sur un livre pour faire apparaître un passage secret derrière la bibliothèque, disparaître en une seconde derrière une tapisserie, qui n'a pas rêvé de jouer les agents secrets dans sa propre maison ? Nous allons tout vous dire sur les pièces cachées, mais, chuuut, c'est un secret !

Pièce secrète : les astuces pour cacher une piècePhoto: hiddenpassageway.com

Certains vous diront peut-être que vous avez trop regardé la télévision ou lu de romans policiers : les passages secrets des vieux châteaux et les pièces cachées derrière une bibliothèque vous font rêver.

Qu'à cela ne tienne, faites-vous plaisir ! Dissimulez un petit endroit rien qu'à vous, à ne dévoiler qu'aux amis d'extrême confiance. Ne dit-on pas "pour vivre heureux, vivons cachés" ?

Quelle pièce veut-on cacher ?

Passons sur les exemples lugubres des pièces cachées au sein des caves dans les faits divers sordides. Masquer une pièce peut avoir un rôle à la fois ludique, pratique et sécuritaire. Car si l'idée première est surtout de s'amuser et de réaliser un fantasme de gosse, cacher une pièce peut aussi vous permettre de mettre à l'abri des choses de valeur en cas de cambriolage ou encore d'éloigner les enfants des objets dangereux pour eux.

La pièce cachée peut être ainsi une petite buanderie, à la fois peu glamour et recelant des produits détergents, ou encore une cave à vin, pour mettre vos précieuses bouteilles à l'abri des sursauts de température autant que de l'assaut de buveurs non autorisés.

Un petit atelier de bricolage demandera aussi un peu de tranquillité, pour s'adonner au plaisir patient des maquettes ou de la fabrication d'objets, tout comme un laboratoire photo, bien que la révolution numérique ait démodé les chambres noires, ou encore une salle de cinéma privée, avec tout le matériel nécessaire pour regarder un bon film sans être dérangé.

Une pièce d'archivage peut également être rendue discrète par une technique de dissimulation : factures, papiers d'assurances, certificats d'authenticité des tableaux, coordonnées bancaires, liste de mots de passe... Les documents à mettre à l'abri ne manquent pas ! Autant leur consacrer un petit endroit dans la maison et masquer son accès à toute personne indiscrète.

Une pièce cachée existe officiellement

Il est assez difficile de faire disparaître une pièce des plans de la maison, surtout si celle-ci a été prévue dès l'origine. Inutile également de cacher la pièce aux yeux de l'administration (pour le calcul de la taxe foncière, par exemple) ou encore de l'assurance habitation : en cas de pépin, vous ne serez pas indemnisé.

Il est donc question ici de masquer physiquement l'entrée d'une pièce. Il est évidemment plus efficace de cacher un endroit de la maison qui ne possède aucune ouverture sur l'extérieur (fenêtre, velux, soupirail, pavé de verre...), sous peine d'être rapidement découvert. L'idée, ensuite, est de condamner (aux yeux des autres) l'accès à cette pièce, à savoir la porte de communication intérieure.

Évidemment, tout est plus simple si l'accès à la pièce est déjà difficilement détectable, comme sous un escalier. En revanche, les choses se compliquent si la porte à cacher est elle-même dans une toute petite pièce. Dans ce cas, il faudra probablement masquer l'accès à celle-ci.

Techniques pour masquer l'accès à une pièce

A partir de là, toutes les idées sont permises. Il ne s'agit pas de tirer un simple rideau devant la porte : un vrai jeu d'enfant pour n'importe quel détective de bas étage. Commencez déjà par dégonder cette porte, seul rempart actuel contre l'envahisseur. Il ne reste plus qu'à combler le trou béant...

Une grande tapisserie pendue devant l'ouverture est une alternative simple et efficace. Attention à ce qu'elle ne soit pas trop tendue afin que vous puissiez vous glisser derrière pour accéder à votre pièce secrète. Même chose avec un grand miroir accroché de manière à pouvoir s'ouvrir sur le côté.

Plus ingénieuse : la fausse niche de rangement. Une porte coulissante à galandage (qui rentre dans le mur) fait office de fond. Il suffit de placer devant de fausses étagères escamotables, avec des objets collés dessus pour permettre de lever ou baisser facilement les étagères et ouvrir le fond coulissant.

Un autre truc assez connu est de placer un meuble en lieu et place de la porte, comme un grand placard dont vous aurez préalablement retiré le fond. Il faudra donc rentrer dans le placard pour accéder à la pièce située derrière. Pour faciliter l'entrée, ne mettez pas d'étagères mais installez une penderie avec éventuellement quelques vêtements sur cintres et au fond, un rideau noir découpé en lamelles.

Autre grand classique : la bibliothèque escamotable. Installez deux pans de bibliothèque devant l'ouverture, dont l'un sera posé sur des rails parallèles au mur afin de pouvoir coulisser sur la gauche ou sur la droite. Une autre technique consiste à rendre mobile et indépendant l'un des morceaux de la bibliothèque pour pouvoir l'ouvrir comme une porte.

De nombreux variantes existent, toujours sur le même principe : il vous faut simplement trouver un accessoire suffisamment grand pour cacher l'ouverture et permettre à une personne d'y rentrer totalement. Ce peut être une cabine de plage (pour les décorations de bord de mer), une fausse cheminée ou encore un ancien confessionnal d'église.

Il existe une entreprise spécialisée dans les meubles pour passages secrets, visitez son site internet : hiddenpassageway.com

Par

Mis à jour le