Marc de café : le nouveau combustible

Il y a ceux qui lisent l'avenir dans le marc de café. Et il y a ceux qui se chauffent avec. Car pendant que vous vous contentiez de le jeter à la poubelle, d'autres se demandaient comment le recycler intelligemment.

Marc de café : le nouveau combustiblePhoto: 123RF Stock Photos

Pour la plupart d’entre nous, le marc de café se jette après utilisation. Même les professionnels n'ont jamais eu l'idée d'en faire quoi que ce soit. Il y avait bien des petits malins qui s'en servaient comme engrais, répulsif ou exfoliant. A cette liste d’utilisation alternative vient de s'ajouter une idée pour le moins originale : le marc de café comme combustible.

Se chauffer au café

On a en effet découvert le moyen d’exploiter le marc de café pour en tirer un combustible écologique et bon marché pour nos cheminées, poêles, et autres chaudières à bûches. Quelques entreprises se sont lancées sur le créneau et même si les technologies diffèrent, elles sont toutes parties de la même problématique : comment remplacer avantageusement les combustibles de chauffage actuels tout en s’inscrivant dans une démarche la plus écolo possible ? La réponse était dans les machines à café.

Le marc de café est un résidu à forte teneur énergétique, que l'on trouve aisément : 600.000 tonnes de marc de café sont rejetés chaque année rien qu'en France. Son rapport coût / énergie est nettement plus intéressant que pour le charbon ou les pellets industriels. Sur ce secteur, deux entreprises se sont démarquées : la société suisse 3R Company et le français RID Solution. Ils proposent tous deux des briquettes, des granulés, des bûches et même, chez 3R, des pellets bio pour le barbecue.

La fabrication des bûches au café

Vous vous doutez bien qu’il ne suffit pas de sécher le marc de café pour en faire un combustible exploitable. Celui-ci est bien trop friable pour pouvoir être utilisé efficacement et il aura fallu deux ans de recherche au fondateur de RID Solution, pour obtenir son produit fini. Après séchage et traitement dans son usine, le marc de café est mélangé à une faible quantité de sciure de bois avant d’être conditionné.
Chez 3R Company, en revanche, on préfère mélanger le marc de café à un liant végétal, avant de recouvrir le tout d’une couche d’un produit inflammable bio pour en faciliter l’embrasement. A chacun sa stratégie donc mais au final, le produit recyclé reste écolo et remplace à merveille le charbon ou le bois.

Les avantages de se chauffer au marc de café

Premier avantage, il s’agit d’un produit issu du recyclage. Le marc de café se récolte partout : chez les particuliers, dans les bars et brasseries, et même chez les distributeurs de consommables pour machines à café (capsules, doseurs, etc.). Ces derniers sont d’ailleurs ravis de se débarrasser de tous ces résidus dont ils ne savent pas trop quoi faire. La matière première est donc disponible gratuitement et à profusion, ce qui a un impact sur le prix de vente : jusqu’à 10% moins cher que les granulés standards.

Deuxième avantage : le rendement énergétique est deux à trois fois supérieur à celui du bois. On estime ainsi qu’on n’en consommerait qu’une tonne et demie pour passer un hiver, ce qui représente pas moins de 9 tonnes environ de bois sauvé par foyer.

Enfin, les briquettes au marc brûlent non seulement très bien mais elle polluent également beaucoup moins : peu de CO2 dégagé, peu de particules fines émises à la combustion.

Et pour ceux qui ont peur pour leurs barbecues, la cuisson au marc de café n’altèrent pas le goût des saucisses ! Un produit idéal, en somme, à la fois performant et respectueux de l’environnement.

Publié le 12/02/2013, par Erwan Dutellier

"Fan de technologie et de design intérieur, j'aime les maisons et les gens qui vivent dedans."