Une maison flottante écologique imprimée en 3D

Une maison flottante écologique imprimée en 3D

C'est en République Tchèque qu'est né ce Projet Prvok, une maison flottante de 43 m² construite en seulement 2 jours par une imprimante 3D. L'habitat, créé ici sur un ponton en bordure de fleuve mais qui peut aussi être fabriqué sur la terre ferme, est le premier de ce genre dans le pays et les responsables du projet estiment que c'est une merveilleuse façon d'éduquer le public aux possibilités offertes par cette nouvelle technologie.

La maison reprend le concept des Tiny Houses, écologiques et au faible coût de construction, avec un budget réduit de moitié par rapport à une construction similaire avec les techniques traditionnelles. De plus, la création de l'entreprise Burinka permet de réduire les émissions de dioxyde de carbone de 20 %, ce qui en fait un habitat écologique dès sa fondation.

À l'usage, la maison imprimée en 3D est partiellement autosuffisante, avec un toit recouvert de verdure, un système de stockage de l'eau pour les canalisations, une douche écologique et des réservoirs d'eau. Ainsi, il est possible d'y vivre sans la nécessité d'être raccordé à un fournisseur d'énergie fixe, mais aussi de profiter du fait qu'elle flotte pour déménager au gré de vos envies. A l'intérieur, on trouve une cuisine, un salon, une chambre et une salle de bain.

intérieur prvok

C'est un bras robotisé qui se charge de sa construction et qui, après avoir pris connaissance des plans établis pour la maisonnette, déverse un mélange de béton novateur. Ce dernier contient divers additifs, comme des accélérateurs, des fibres plastiques et des plastifiants, pour un rendu capable de durer environ 100 ans. Depuis le mois d'août 2020, des familles peuvent s'installer dans ces habitats du futur, à moindre frais.

Parmi les ambitions de la société à l'origine du projet, il y a celle de modifier durablement l'industrie de la construction, en réduisant les coûts et la main d'œuvre, en augmentant la cadence de fabrication et en diminuant de manière drastique le gaspillage de matières premières. Le bras-robot est en effet capable de guider la buse de travail avec une précision millimétrique, pour que la matière soit disposée exactement là où elle doit l'être.

Partout dans le monde, les maisons imprimées en 3D se démocratisent et elles pourraient bien constituer l'habitat de demain pour de nombreux Terriens, notamment les plus défavorisés.

Par

Publié le

A lire ailleurs