5 animaux insolites à accueillir chez soi

5 animaux insolites à accueillir chez soi

On les appelle les nouveaux animaux de compagnie, pour les différencier des traditionnels chiens et chats. Originales voire très étranges, voici cinq espèces à découvrir et pourquoi pas, à adopter.

Nom de code : NAC. Ces Nouveaux Animaux de Compagnie connaissent un succès grandissant. Il faut croire que les millions de chats, de chiens et autres poissons rouges ne suffisent plus à ceux qui veulent faire entrer la nature dans leur foyer. Fini le hamster des familles, adieu le couple de perruches, place désormais à des animaux bien plus insolites qu'on n'aurait pas imaginé accueillir dans son salon. En voici 5 exemples, pour les amoureux des animaux qui souhaitent sortir de l'ordinaire.

L'Axolotl

Proche cousin de la salamandre, ce petit amphibien a fait son apparition dans les animaleries. L'espèce domestique est en général albinos et provient de reproductions faites en laboratoire. Son nom, en langue indigène du Mexique, signifie "monstre d'eau". Il faut reconnaître que son physique détonne dans un vivarium (voir photo ci-dessus). Mais surtout, l'Axolotl est remarquable par sa capacité à régénérer un membre endommagé. Il peut même refabriquer un œil manquant ! Ce petit animal reste à l'état larvaire dans un aquarium, mais progressivement privé d'eau, il se mue étonnamment en adulte et adopte un mode de vie terrestre.

Le Python royal

Âme sensible s'abstenir : le python est un impressionnant serpent, au corps trapu et sombre, mesurant jusqu'à 1,80 m. Mais les amoureux de ce type d'animaux peuvent les conserver en terrarium. Ce dernier devra être assez grand pour permettre au python de se mouvoir à son aise. Il faudra prévoir également un bol d'eau, une cachette, quelques branches et une température adéquate. Réputé calme, le python royal est même timide, voire farouche. Ce n'est donc pas tout à fait un animal de compagnie en ce sens qu'il ne recherche pas les caresses et n'aime pas forcément être manipulé. Friand de petits rongeurs (souris, rats...), ce serpent mange une fois par semaine, mais peut se mettre à jeûner assez longtemps. Sachez tout de même qu'un python peut vivre 40 ans...

Le Mainate

Originaire d'Asie du Sud-Est, cet oiseau au plumage noir brillant et au bec jaune passe pour l'un des meilleurs "parleurs", capable même d'imiter la voix humaine. Il faut pour cela l'adopter assez jeune pour pouvoir lui apprendre à converser. Réputé très sale, notamment quand il mange, le mainate demande une grande cage (à nettoyer chaque jour), ainsi que de l'eau pour prendre son bain quotidien. Il adore également se mettre au soleil. L'espérance de vie d'un mainate est comprise entre 15 et 30 ans.

mainate

Le Cochon vietnamien

Également connu sous le nom de cochon nain, cet animal sorti tout droit des fermes asiatiques commence à faire fureur. Popularisé par l'acteur George Clooney (qui possédait un tel compagnon nommé Max), le cochon vietnamien est réputé intelligent, capable d'apprendre de nombreux tours en échange d'une petite friandise. Curieux et agile, ce petit cochon très attachant le devient moins quand il ouvre les placards et dévore leurs contenus. Mais il devient craquant au bout de sa laisse, en pleine promenade. À noter que le cochon nain, dont la taille ne dépasse pas les 55 cm, peut faire ses besoins dans une litière (comme un chat) ou dans le jardin (comme un toutou).

L'Octodon

Aussi appelé Dègue du Chili ou encore Degu, l'octodon est un petit rongeur de la même famille que le chinchilla. Mignon tout plein, il s'apprivoise avec patience et douceur. Cet animal qui adore la grimpette aura besoin d'une cage à plusieurs étages, mais aussi truffées de cachettes. Herbivore et diabétique, l'octodon mange parfois ses propres excréments. Sinon, les graines et les fruits feront partie de son régime alimentaire. En captivité, le degu peut vivre jusqu'à 10 ans. À noter qu'il s'entend peu avec les autres individus mâles (exceptés ses propres frères).

Attention : les espèces décrites ci-dessus sont autorisées en France, mais tous les pays ne reconnaissent pas forcément les NAC comme étant "domestiques". Par exemple, le hérisson est interdit en Europe, le furet est prohibé en Nouvelle-Zélande et même le poisson-rouge en bocal est refusé à Rome.

>> INTERVIEW : Ces passionnés qui vivent entourés d'animaux

Par

Mis à jour le

A lire ailleurs