95% des Français souffrent de stress ou d'anxiété

95% des Français souffrent de stress ou d'anxiétéPhoto : Andrew Neel

D'après une enquête Ifop réalisée pour MesBienfaits, à l'aide d'un questionnaire auto-administré en ligne, auprès d'un échantillon de 1004 personnes, représentatif de la population âgée de 18 ans et plus résidant en métropole, 95 % des Français souffriraient de stress ou d'anxiété.

Cette étude a pour but de savoir si les sources de stress du quotidien (vie amoureuse, situation financière, tâches domestiques...) provoquent autant d'anxiété que les crises mondiales (guerre en Ukraine, crise sanitaire...).

D'après ce sondage, il apparait que les deux premières sources de stress, pour 18 % des Français, sont la guerre en Ukraine ainsi que la situation financière. Les problèmes familiaux ainsi que les soucis de santé ne sont pas immédiatement cités comme étant les plus stressants. Il est intéressant de noter que ce sont les personnes les plus vulnérables et les moins favorisées qui montrent des signes d'angoisse à ce niveau. Cela concerne des individus de moins de 35 ans, employés ou ouvriers.

Contre toute attente, une des dernières sources d'anxiété des Français (5%) est la crise sanitaire liée au Covid-19. Parallèlement à cela, 56 % des personnes interrogées citent en première position les situations de la vie de tous les jours (familiales ou amoureuses), qui perturbent ainsi davantage l'âme des citoyens que les crises mondiales.

Cette étude voulait également cibler les solutions qui avaient été mises en place par les Français. Seulement 62 % des personnes sondées ont instauré des stratégies visant à aller mieux. Pour combattre le stress du quotidien, 34 % des gens ont commencé une activité sportive. C'est l'une des premières solutions qui ressort du sondage. Juste après, les sondés estiment que le manque de sommeil ainsi qu'une alimentation déséquilibrée peuvent impacter la qualité de la vie.

Pour se sentir mieux, il ressort du sondage que la pratique d'exercices de respiration, mais aussi d'activités culturelles ou artistiques sont de bonnes sources d'épanouissement. D'autant que les spécialistes de santé sont consultés par à peine 1/3 de la population souffrant de stress. Il a été constaté que le médecin généraliste reste le premier interlocuteur vers lequel se tournent les Français. La médecine naturelle n'attire, elle, que 15 % des personnes concernées, contre 21 % pour la médecine traditionnelle.

Par

Publié le

A lire ailleurs