Le chauffe-eau solaire

Pour réduire sa facture d'électricité, les gros consommateurs d'eau chaude peuvent opter pour un système électrosolaire. A l'aide de panneaux installés sur le toit de sa maison, on obtient ainsi de l'eau chauffée à moindre coût. Explications sur les avantages et le fonctionnement d'un chauffe-eau solaire.

Le chauffe-eau solaire

Un bon bain chaud, une douche à volonté et trois vaisselles par jour en plus, tout cela consomme de l'eau mais aussi de l'électricité. Et à la fin du mois, la facture peut faire un bond. Faute de pouvoir réduire votre facture d'eau, vous pouvez agir sur votre consommation électrique en installant chez vous un chauffe-eau solaire, ou plus exactement "électrosolaire".

Une telle installation permet en effet de réduire de plus de 60% sa facture énergétique. Autant dire que l'investissement peut être très rentable.

Que faut-il installer ?

Généralement, c'est sur la toiture de son logement que l'on installe les capteurs solaires. Ces derniers sont conçus à partir de matériaux inoxydables (Inox, aluminium, verre...) qui leur confèrent une excellente résistance à la corrosion et aux intempéries. Cela réduit ainsi leur entretien et limite la déperdition des calories.

Ces capteurs peuvent être placés sur ou sous la couverture. Ils peuvent même remplacer les éléments de toiture ou prendre la forme d'une fenêtre de toit. Il est préférable d'implanter son installation plein sud, tout en tenant compte de son habitat et de l'environnement.

Il faut également installer un ballon de stockage, qui va accumuler l'eau et la chauffer.

Comment ça marche ?

Le fonctionnement d'un chauffe-eau solaire est assez simple. Pendant la journée, la lumière du soleil est retenue par les capteurs. Une fois captée, cette énergie est dirigée, via un circuit hydraulique (une pompe, un régulateur et un accumulateur), vers le ballon à accumulation. Celui-ci va emmagasiner l'eau chaude et la restituer.

La nuit, une résistance prend le relais, pendant les heures creuses tarifaires. Lors de journées de faible ensoleillement, cette résistance va également produire l'eau chaude nécessaire aux habitants.

La consommation journalière moyenne d'eau chaude (à 45°C) par personne est de 50 à 60 litres par jour. L'énergie solaire peut couvrir de 50 à 70 % de ces besoins.

Combien ça coûte ?

Un tel système représente bien sûr un investissement : comptez entre 3 000 et 6 000 €, pour un chauffe-eau équipé de 4 à 6 m² de capteurs et d'un ballon de stockage d'une contenance de 300 à 400 litres. Le prix varie en effet selon la superficie et la performance des capteurs.

C'est une somme importante à débourser mais les économies réalisées sur sa facture énergétique permettent de rentrer dans ses frais au bout de quelques années. La bonne nouvelle, c'est que l'installation d'un chauffe-eau solaire ouvre droit à l'attribution d'un crédit d'impôt (CITE ou MaPrimeRénov’), mais aussi au versement d'une Prime Énergie, et même d'un Eco Prêt à taux Zéro (éco-PTZ).

Par

Mis à jour le

A lire ailleurs